AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pas de repos [PV : Samael] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 69

MessageSujet: Pas de repos [PV : Samael] [Terminé]   Mar 17 Mar - 17:21

~Durant la nuit du 1er au 2 Mars de l'an 900~


La première auberge sur laquelle Primevil fut tombé était bien loin d'être la meilleure.. Un brouhaha incessant provenait du hall d'entrée et l'empêchait de trouver le sommeil, malgré la fatigue. Allongé sur le dur matelas de sa chambre il repensait à tout ce qui lui était arrivé ces derniers jours, s'il trouverait quelqu'un qui le reconnaîtrait à Mordun et combien de temps sa petite bourse allait-elle tenir.

A l'étage d'en dessous, l'ambiance était à son comble. Apparemment quelques-uns avaient confondu cet endroit avec une taverne, pour la plus grande joie de certains.. Tentant d'ignorer tout ce boucan, Primevil se tourna sur le côté et se mis à programmer sa prochaine journée, il devrait se rendre à la bibliothèque de la ville et également trouver des personnes qui seraient susceptibles de le connaître. Son objectif était un peu vague, mais il savait à quoi s'en tenir.

Un peu agacé par tout ce bruit, il se redressa et saisit le fourreau au pied du lit, il en sortit l'épée d'un coup sec et rapide. Non non, il ne s'apprêtait pas à commettre un massacre, il observa juste sa lame pendant un instant, histoire de penser à autre chose. Celle-ci était neuve, faite en argent et très aiguisée, elle avait été forgée avec soin malgré sa simplicité. Il y avait de fortes chances pour qu'elle lui soit utile à l'avenir, et il vaudrait mieux apprendre à s'en servir correctement mais il n'avait aucune idée de l'endroit où il pourrait assimiler l'art du combat. Le simple fait d'observer cette arme lui donnait systématiquement l'envie de pouvoir la manier parfaitement, d'être un guerrier hors-pair. Mais il y avait encore beaucoup de chemin à faire avant cela, et il trouvait qu'un bouclier irait bien avec. Peut-être était-ce une bonne idée de s'y intéresser, il préférait l'idée de combattre à celle d'un quotidien monotone. Primevil releva la tête et regarda par la fenêtre, la beauté des lunes lui donna envie d'aller prendre l'air, il ramassa donc toutes ses affaires et parti faire un tour sans trop hésiter.

Une fois à l'extérieur il poussa un long soupir puis se mis à arpenter les rues à la recherche d'un coin tranquille; sur le chemin il en profita pour se fixer des repères, observant les quelques échoppes et forges devant lesquelles il passait. En effet ce dernier découvrait (ou redécouvrait) la ville vraisemblablement très grande, par conséquent il ne devait pas s'aventurer trop loin afin de pouvoir retourner rapidement à l'auberge, surtout avec son sens de l'orientation des plus.. Modestes.

Tout était fermé, pas une seule épicerie en vue pour s'acheter une collation de minuit, ce qui n'aurait pas été déplaisant. Malgré l'heure il y avait tout de même un peu de monde dans les rues, même si beaucoup étaient saouls il y avait également quelques hommes et femmes qui passaient à vive allure, Primevil se demandait donc s'il serait aisé de trouver un endroit isolé du vacarme de la ville.

Dix minutes passées, un magnifique jardin se présenta face à lui, la verdure resplendissante et l'ambiance qui y régnaient en faisaient l'endroit idéal pour se poser tranquillement, réfléchir dans le calme. Il entra donc et entama sa marche, s'apprêtant à profiter de sa soirée au clair des trois lunes.


Dernière édition par Primevil Scalixe le Mer 10 Juin - 14:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyozone.1fr1.net/
Opale Noire
avatar
Messages : 19

MessageSujet: Re: Pas de repos [PV : Samael] [Terminé]   Mer 18 Mar - 14:04


Après plusieurs longues heures à patienter péniblement dans une petite cavité proche du Port de Mordun, les Trois lunes vinrent enfin reprendre leur droit sur les deux soleils, dévoilant enfin une nouvelle nuit ou pourrait prôner les êtres Nocturnes et autres personnes ayant un penchant pour la pénombre, mais surtout, Samael, membre de l'Opale, une guilde obscure dont le but était assez vague. Une nuit visiblement calme s'annonçait, la mer était clémente et avait cessé son continuel vacarme pour laisser place au doux et paisible sifflement du vent. Jusqu'à ce que les étirements du Vampire vinrent briser la mélodie du vent, Samael recroquevillé sur lui-même dans une position peu agréable pour le commun des mortels avait commencé à prendre racine ou quelque chose de la sorte, il était donc temps de se dégourdir les membres et faire craquer lentement une majeur partie de ses os. Remuant la tête de gauche à droite, l'Opale Noire ne devait pas oublié le pourquoi du comment de sa présence ici... Et c'est à ce moment précis qu'il vint se gratter la tête, visiblement embêté par un petit imprévus. Oui, il avait oublié la raison de sa présence à Mordun, mais ce n'était pas la première fois et il finirait bien par s'en souvenir.

« Non, non, je n'ai pas oublié... Je sais ! Tu vas encore me dire que c'est de ma faute. Je n'y suis pour rien, tu n'avais cas pas choisir une cachette si pittoresque ! On aurait pas perdu notre temps dans l'ombre en attendant que les soleils daignent se dissimuler. » Expliqua le Vampire, petit problème, il était seul dans ce petit renfoncement, pour toute personne ne le connaissant pas cela aurait été vue d'une étrange manière, mais les membres de l'Opale étant habitués à ces divagations n'y prêtaient plus grande intention.

« Bon ! Je sais, nous allons aller... » Pointant du doigt une direction complètement au hasard, il reprit tout aussi naturellement : « Par là. » Marquant une courte pause, Samael rétorqua : « Comment ça je ne sais pas où je vais ? Bien sûr que si. Pourquoi passer ton temps à douter de moi. Maintenant ça suffit ! Disparaît. » Ponctua le Vampire en chassant de la main... Le vent.

Sans perdre une minute de plus dans de longues discussions ne menant à rien, Samael quitta sa cachette mains dans les poches pour faire comme-ci de rien était. S'il y a bien une chose qu'il n'avait pas oublié, c'était bien le fait qu'il ne devait pas se faire remarquer ou du moins pas trop et qu'il était là pour une raison précise, restait à savoir laquelle. Manger ? Non, il s'était suffisamment nourri des mendiants qui avaient élu domicile dans sa cachette d'infortune près du port. Tuer quelqu'un ? C'était fort probable, mais qui ? Il n'en savait pas grand-chose...


« A moins que ça ne soit encore quelque chose à voler ? Oui, j'aime voler ! Mais non, pas comme un oiseau. Tout ce qui brille, oui ! C'est ça ! Enfin, je crois. »

Encore une fois, il se mit à reparler tout seul comme à son habitude pour le plus grand étonnement des quelques passants encore conscients qui étrangement réalisaient un léger détour en le voyant divaguer seul. Néanmoins, il arrivait à se fondre plus ou moins dans la masse lorsque la nuit était tombée ce qui était un bon point pour lui, c'était bien le seul d'ailleurs. Se mouvant au rythme des battements de cœur qu'il percevait lorsque quelques malheureux passaient, Samael progressait calmement dans les ruelles veillant à ne pas croiser de gardes. Au détour d'une ruelle, il se figea un long moment, plusieurs secondes sans bouger ne serait-ce qu'un pouce. Portant son regard au loin, la ruelle qu'il devait emprunter commençait à se déformer dans tous les sens, puis se mettre à avancer et reculer, seul solution envisageable pour traverser la rue ? Longer le mur le plus proche jusqu'à sortir de cette dernière sans se fait aplatir comme une crêpe. Après de longues secondes à l'arpenter sous les yeux ébahis des passants. Sentant ses dagues le démanger sous les regards insistants des passants, Samael se ravisa précipitamment lorsque au loin, une lueur familière vint attirer son attention, elle approchait lentement, éclairant un peu plus à chaque seconde...

« Du feu ? Du feu ! Vite, trouve une solution ! Dépêche toi ! A gauche ? Mais c'est un mur. Bon, par-là ! Ce jardin fera l'affaire. »

Il s'empressa alors d'emprunter le chemin menant à ce jardin n'inspirant que dégoût et autre sentiment désagréable au vampire, Samael devait le traverser rapidement et c'est ce qu'il fit, bousculant divers personnes sur son passage, jusqu'à ce qu'il heurta de plein fouet une personne qui lui en fit perdre une dague, mais peu importe, il ne prit pas la peine de s'excuser auprès de l'homme ni-même de ramasser son arme, le Vampire se dirigeait rapidement vers la sortie du Jardin. A condition qu'il la trouve... Il se tourna alors vers la personne qu'il avait bousculé, visiblement un jeune homme portant une épée :

« Par là ? Non, je te dis que c'est par là. Mais ? Je suis sûr que c'est là... Bon et bien tant pis reste ici ! Moi c'est là-bas que je vais tu n'auras cas me suivre lorsque tu seras décidé ! Et sinon, le premier qui trouve la sortie fait signe à l'autre. »

Sur ces paroles qui n'étaient pas destinées à l'inconnu, mais bel et bien à la personne qui semblait suivre l'Opale noire... Qui n'existait pas. C'est sur ces quelques paroles qu'il conclut la conversation avant de s'empresser de reprendre sa route, encore et toujours à la recherche de ce qu'il était venu faire ici. Dans la Guilde, les membres avaient tous l'habitude que les missions de Samael durent plus longtemps que prévus, mais cela ne retirait en rien l'efficacité dont il pouvait faire preuve lorsqu'il y mettait du sien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 69

MessageSujet: Re: Pas de repos [PV : Samael] [Terminé]   Jeu 26 Mar - 15:20

L'ambiance était parfaite, Primevil n'aurait pas pu trouver meilleur endroit pour se détendre et se changer les idées. Installé sur un petit rocher il observait le ciel calmement, poussant de temps à autres de légers soupirs de contentement. Après tout, il n'avait pas eu l'occasion récemment de se poser seul quelque part, par pur plaisir de ne rien faire. Cela lui faisait du bien, il se sentait revivre. Après avoir pris une grande inspiration, il s'affala sur le dos et un sourire se dessina sur son visage.

"Franchement, je ne demande rien de plus !" Dit-il à haute voix.

C'était vrai, à cet instant cela lui convenait très bien et rien ne l'aurait mieux satisfait au monde que cette tranquillité. Le panorama était d'autant plus parfait que l'atmosphère qui régnait dans ce jardin luxurieux dont la verdure était soigneusement entretenue. On distinguait une douce mélodie émanant d'un cours d'eau un peu plus loin, parfaitement associée à l'environnement qui offrait une sensation d'isolement, de sérénité. Même les plus insensibles à la beauté de la nature auraient été touchés par le charme de ce parc. Au bout d'un certain temps passé à rêvasser, un désagréable sentiment d'oppression vint le tirer de ses pensées. Il n'avait pas fait attention aux minutes qui passaient. Depuis combien de temps était-il içi ?

Il se leva et s'étira lentement, "Bon, par où est l'auberge déjà ?" dit-il en bâillant.

Il s'engagea en direction du chemin qui lui semblait mener à la sortie, un peu déçu d'avoir à quitter son petit paradis. Le problème était, qu'avec son sens de l'orientation il risquait de passer longtemps à chercher la sortie. Quoique ça ne soit pas plus mal, il pourrait ainsi profiter encore un peu de cet endroit séduisant. En marchant il ne faisait pas vraiment attention à là où il allait, il était assez distrait et regardait toujours les lunes, la tête en l'air. Les observer l'apaisait et le transportait ailleurs, le rendant encore plus rêveur qu'il ne l'était déjà d'habitude.

Il se rapprochait petit à petit de la sortie. A vrai dire il n'avait pas réalisé en entrant l'immensité du jardin et à quel point il s'y était enfoncé, la fatigue commençait à se sentir et un bon lit l'attendait. Au bout d'un moment, des bruits de pas commencèrent à se faire entendre, ils étaient rapides et se rapprochaient. Primevil n'eut pas le temps de baisser la tête qu'il se cogna à quelqu'un et en perdit son équilibre, se retrouvant par terre.

"Excusez-moi je ne regardait pas où j'allais." Dit-il, relevant la tête pour voir la personne qu'il avait heurté.

C'était un homme d'une vingtaine d'années, à la chevelure claire dont quelques mèches écarlates ne passaient pas inaperçues. Ce qui était le plus étonnant, était les nombreux tatouages qui recouvraient l'un de ses bras, écrits dans une langue totalement étrangère à Primevil. L'individu en question semblait ne pas prêter attention au fait d'avoir renversé quelqu'un, il semblait également quelque peu agité et une fois s'être finalement retourné vers Primevil, entama la discussion.

"Par là ? Non, je te dis que c'est par là. Mais ? Je suis sûr que c'est là... Bon et bien tant pis reste ici ! Moi c'est là-bas que je vais tu n'auras cas me suivre lorsque tu seras décidé ! Et sinon, le premier qui trouve la sortie fait signe à l'autre."

Primevil resta muet, ne comprenant pas vraiment ces paroles, il regarda derrière lui en pensant qu'il s'adressait à quelqu'un d'autre, mais ils étaient seuls. Ces mots lui étaient visiblement destinés, une fois relevé il tenta donc de répondre à son interlocuteur, s'excusant par politesse de l'avoir heurté. "Je suis vraiment désolé de vous avoir bousculé. Je m'appele Primevil, je me dirigeait à l'auberge qui est un peu plus loin. Si vous cherchez la sortie vous n'avez qu'à me suivre, je sais où elle se situe." Il regarda ensuite de haut en bas l'inconnu qui lui tournait désormais le dos et remarqua qu'il avait perdu une dague, il se baissa donc pour la ramasser et la lui rendre. "Vous avez perdu ça je crois."

Quand Primevil se redressa avec la dague en main, l'homme était déjà en train de repartir, n'ayant prêté absolument aucune intention à ce qu'il venait de dire.

"Attendez, il vient de m'ignorer là ?" Murmura-t-il, un peu étonné.

La dague en question était assez simple mais semblait avoir beaucoup servie, peut-être était-ce un mercenaire ou quelque chose comme ça. Primevil se hâta donc de le rattraper, mais n'attirant pas son attention il se plaça juste en face de lui, le forçant par conséquent à s'arrêter.

"Encore désolé de vous avoir bousculé." Primevil pris la dague par sa lame et la tendis à l'homme du côté de sa fusée avant de reprendre avec un sourire amical "Vous avez fait tombé ceci à l'instant, ce serait bête de l'oublier là."

Peut-être que cet élan de générosité n'était pas une bonne idée, mais ça il ne le savait pas; n'ayant pas la moindre idée de l'identité de la personne à qui il s'adressait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyozone.1fr1.net/
Opale Noire
avatar
Messages : 19

MessageSujet: Re: Pas de repos [PV : Samael] [Terminé]   Sam 18 Avr - 6:12


Samael gesticulait dans tous les sens en espérant vainement trouver une solution à cette situation quelque peu dérangeante pour lui, pourquoi s'était-il engouffré dans ce jardin déjà ? En fait, il ne devait déjà plus trop le savoir, mais il ferait avec puis pour tout dire, il n'avait plus du tout le choix. Ne se souciant pas le moins du monde de savoir s'il passait pour une nouvelle curiosité de la nature de part ses mimiques et ses attitudes peu communes. S'afférant à trouver une solution, les oreilles du Vampire parvinrent tout de même à capter un son ou plus précisément une voix qui visiblement tentait de dialoguer avec lui, scrutant brièvement les alentours, Samael se rendit rapidement compte qu'il s'agissait du petit homme qu'il avait percuté un peu plus tôt. Haussant un sourcil en le dévisageant un court instant, l'Opale Noire ne prit même pas la peine de lui répondre et préféra lui tourner le dos l'air de rien pour reprendre là où il s'était arrêté.

Rapidement, il reprit sa route tout en continuant de converser avec lui-même, ne se souciant plus de la présence de l'inconnu qui avait tenté de se présenter à lui. Portant attention au moindre mouvement un peu trop brusque, le Vampire était à l'affût du moindre signe d'hostilité à son égard. Après tout juste quelques minutes, alors qu'il venait enfin de trouver la sortie de ce satané jardin à la verdure et aux effluves écœurantes, quelqu'un en avait décidé autrement, ne cherchant pas pour autant à se montrer plus étrange et menaçant qu'il ne pouvait déjà paraître, Samael préféra faire comme-ci de rien était et laissa simplement son oreille vibrer sous les pas d'après lui peu discret de l'importun.


« Quelqu'un nous suis ! Fait Demi-tour ! Non ! Attend... Laisse-le venir à toi. »

« Mais ? Vraiment ? » Marquant une courte pause afin de laisser son interlocuteur clore la conversation, il reprit : « Bien... Pardonnez-moi mon Seigneur. »

C'est alors que l'homme vint se placer devant lui, le contraignant à arrêter de fuir. Samael observa alors l'inconnu de haut en bas, il ne lui inspirait pas grand-chose, d'ailleurs pourquoi s'était-il arrêté pour si peu ? Relevant la tête vers son interlocuteur, le Vampire l'écouta s'excuser de l'avoir bousculé alors qu'il n'était en aucun cas le fautif de cette « maladresse » mais ce n'est pas Samael qui allait le contredire, bien au contraire, cette situation était plutôt amusante pour lui étant donné que cet humain semblait n'y avoir vu que du feu. Puis soudain, se fut le drame, lorsqu'il lui tendit la dite dague que le membre de l'Opale aurait fait tombé ce dernier s'affola, parcourant ces nombreuses poches dans tous les sens possibles vidant une à une ces dernières.

« Mais ? C'est impossible ?! » S'exclama le Vampire lorsqu'il porta la main à son étui. Lorsqu'il se rendit compte qu'il s'agissait de l'une de ses dagues, n'importe qui aurait pu croire qu'il allait se contenter de la récupérer en remerciant l'homme, mais il n'en fit rien... Bien au contraire sa réaction fut tout autre.

« GARDE ! GARDE ! AU VOLEUR ! » S'écria Samael avant d'agripper la main de prétendu voleur. « AU VOLEUR ! JE LE TIENS ! »

Samael hurlait à en réveiller un mort, agrippant la main de son opposant sur laquelle il laissa agir sa force Vampirique pour s'assurer que l'homme ne tente pas de se sauver. Brusquement, il agrippa la main tenant la dague de sa seconde main et avança vers l'inconnu avant de se l'enfoncer dans le ventre relâchant aussitôt l'emprise qu'il avait sur ce dernier.

« Garde ! Pitiez ! Aidez-moi ! » Supplia ensuite le Vampire se laissant tomber à genoux. En voyant la garde au loin approcher à vive allure.

« Bien ! Passez-lui les fers et emmenez le ! Et celui-ci vient avec nous. » Annonça le garde lorsqu'il arriva sur les lieux du délit. Malheureusement, tout n'allait pas se passer comme prévus... Samael n'entendait pas suivre les gardes de la sorte et pour faire part de son mécontentement il frappa l'un des gardes au visage, minimisant sa force pour se faire passer les fers lui aussi affichant un large sourire en regardant son « comparse »

« Samael... » Dit-il en réponse à la précédente présentation faite par Primevil qu'il avait finalement écouté, même s'il avait laissé paraître tout le contraire.

Grimaçant et marquant un petit mouvement de recul en voyant la torche de l'un des gardes, le Vampire se mit à transpirer à grosses gouttes dissimulant tant bien que mal son malaise en tirant le col de sa tenue. Jusque ici, Samael paraissait pour quelqu'un de simplement déranger et vraiment, mais alors vraiment bizarre, pourtant il ne se trouvait pas en Ekalesias pour rien, il y avait une raison là-dessous que dire, un contrat. Il ne restait plus qu'à espérer que les cachots de Mordun soient aussi confortable que ces congénères le disent.


« Avance Gamin, ça ne devrait pas être long. » Adressa Samael à Primevil se retrouvant mêlé à une drôle d'affaire tant bien que mal. « Oui, ne vous en faite pas. Tout se passera bien ! Comment ? » Marquant une pause, il poursuivit : « Ne vous en fait pas... »

C'est alors que l'un des gardes vint frapper la tête du Vampire pour lui dire de la fermer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 69

MessageSujet: Re: Pas de repos [PV : Samael] [Terminé]   Jeu 23 Avr - 14:11

Tout aurait dû se passer sans accroc, une fois la lame rendue à son propriétaire Primevil serait retourné à l'auberge et la journée se serait terminée ainsi, pourtant la réaction de l'inconnu fut tout autre que ce à quoi il s'attendait. A la vue de cette dague l'étrange individu s'affola, il fouilla toute ses poches jusqu'au moment où sa main se déposa sur un fourreau vide, laissant paraître sur son visage un certain ébahissement. Tout portait à croire qu'il avait vraiment ignoré Primevil un peu plus tôt, s'en aller avec la dague aurait donc été pour lui une issue des plus simples mais l'idée de la rendre lui traversa en premier l'esprit. Primevil n'était après tout pas un voleur, même si un véritable concours de circonstances lui aurait permis de voler un objet sans risques il ne l'aurait sûrement pas fait, par principe.

"GARDE ! GARDE ! AU VOLEUR !" S'écria soudainement le propriétaire de la dague.

La surprise de Primevil fut des plus grandes, pourquoi son interlocuteur réagissait-il ainsi ? Il resta face lui sans penser à partir à l'appel des gardes, la dague encore en main. Juste après que l'inconnu ait hurlé à s'en déchirer les cordes vocales, il lui saisit le bras avec une force phénoménale. Primevil serrait les dents, impossible de se défaire de  l'emprise qu'il exerçait sur lui, avait-il affaire à un Thériantrophe ?

"AU VOLEUR ! JE LE TIENS !" Reprit-il, toujours si fort.

Pour le tenir; il le tenait c'était sûr. Mais à l'approche des gardes ce n'était pas bon signe de rester içi, avoir des ennuis dès son arrivée ne lui plaisait pas plus que ça. Il répliqua avec agacement de le lâcher, secouant son bras pour se défaire de son emprise sans succès, l'homme attrapa aussitôt son second bras tenant la dague et s'en servit pour se transpercer le ventre avant de supplier les gardes de l'aider. Quel comique celui-là, Primevil restait bouche bée face à la scène qui se déroulait autour de lui, il n'avait même pas le temps de réagir. A ce rythme-là tout pouvait continuer de s'aggraver encore plus vite, les gardes se rapprochaient et la personne qui les avait appelés était à genoux, saignant de plus en plus, que devait-il faire ?

"-Bien ! Passez-lui les fers et emmenez le ! Et celui-ci vient avec nous." Annonça le garde, tout juste arrivé sur les lieux du délit.

A cette annonce Primevil se mit en garde, déposant sa main sur le manche de son épée par réflexe. Il faisait nuit et par conséquent prendre la fuite était une bonne option, son visage n'était que très peu visible en raison de l'obscurité c'est pourquoi il ne serait probablement pas beaucoup recherché. Attirer l'attention ailleurs, fuir en se servant du terrain, rien n'était plus simple. Une fois prêt à mettre sa tactique de fuite à exécution il commença par faire un pas en avant, mais l'inconnu l'arrêta dans son élan en frappant un garde au visage, lequel frôla de perdre son équilibre sous l'effet de surprise.

"-Samael... " Dit finalement l'inconnu avant de se faire passer les liens.

Il devait être un combattant hors pair, en plus d'avoir transpercé son armure en cuir sans effort sa blessure ne semblait pas le gêner dans ses mouvements.. Il s'appelait Samael ? En fin de compte Primevil décida de ne pas prendre la fuite et se fit à son tour passer les liens, réchignant pourtant à se rendre là où voulaient l'emmener les gardes.

"Avance Gamin, ça ne devrait pas être long." Adressa Samael à Primevil

"-J'espère que vous savez ce que vous faites.. J'ai mieux à faire que de m'amuser avec les gardes."

"-Oui, ne vous en faite pas. Tout se passera bien ! Comment ?" Répondit-il visiblement à son interlocuteur.
A moins qu'il ne divague. Et en faite, c'était probablement ce qu'il faisait depuis le début.

"Ne vous en fait pas... "

"-Tais-toi !" Lança un garde à Samael suivi d'un violent coup à la tête, qui amusa Primevil.

"Bien fait." Dit-il pour plaisanter, avant de se prendre également un coup de la part d'un autre garde. "Ahh, vous pourriez me ménager. Dites vous avez sommeil ? Car moi oui. Si vous voulez je connais une auberge pa.." Un second coup, plus intense que le précédent le dissuada de continuer, Primevil grimaça.

"-Ce soir c'est dans les cachots que tu vas dormir petit." Termina le garde.

Une fois arrivés dans les cachots après un trajet tout du moins silencieux, le garde ferma la porte et s'en alla, laissant le calme se ré-installer. Le seul bruit qui perturbait cet intense silence provenait de l'eau qui gouttelait depuis le plafond. Il n'y avait pas beaucoup de lumière, la pièce était humide et crasseuse. L'auberge du Zatrackxis scintillant n'était pas la meilleure, certes, mais les conditions actuelles suffisaient à la regretter. Oh oui ces conditions suffisaient à la regretter, c'était le mot. Primevil faisait des va-et-vient dans la cellule, trahissant son anxieté bien qu'il essayait de la cacher.

"Félicitations, vous m'expliquez comment on sort maintenant ?" Dit Primevil, coupant le silence. Désormais c'était certain, il aurait quelques heures de sommeil à rattraper. Il comptait bien retrouver le lit de son auberge, mais comment ? Voilà une bonne question. Son regard se déposa sur la blessure de l'autre homme.. Elle avait arrêté de saigner... "Samael, c'est ça ? Je ne sais pas si vous avez oublié mais.. Vous êtes blessé."

Primevil sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyozone.1fr1.net/
Opale Noire
avatar
Messages : 19

MessageSujet: Re: Pas de repos [PV : Samael] [Terminé]   Jeu 23 Avr - 19:55

Tout juste Samael eut-il le temps de terminer ce qui semblait être un monologue que le coup du garde vint le rappeler à l'ordre. Coup d'une force médiocre et sans grand intérêt, mais qui vint tout de même ramener le Vampire sur terre un court instant, après tout il s'agissait simplement d'humain, ils ne représentaient donc pas vraiment grand intérêt à ses yeux pour le moment, bien qu'une infime sensation de faim commençait à faire son apparition et cela même après le long et succulent repas qu'il avait prit un peu plus tôt en la présence de ces charmants mendiants. Secouant la tête pour faire mine d'avoir compris le geste de ce dernier, il haussa un sourcil lorsque les mots de Primevil parvinrent jusqu'à ses oreilles avant de soupirer lorsqu'un premier coup vint s'abattre sur le petit homme, puis un second lorsqu'il tenta de proférer on ne sait trop quel absurdité pour faire l'intéressant auprès du garde. Samael tourna alors la tête à l'opposé avant de répliquer :

« Je sais, mais si je lui avait dit cela n'aurait rien changé... Héhé, tu as raison. » Finit-il à l'aide d'un petit rictus. Inclinant légèrement le buste, il esquiva le coup du Garde qui lui était destiné, obligeant le Garde à faire comme-ci de rien était auprès de ses congénères pour ne pas trop paraître ridicule. Et bien quoi ? Après tout, il s'agissait d'un Vampire et il faisait nuit, c'était bien plus que suffisant pour qu'il ait un total avantage sur ses « opposants » bien que cette flamme l'obligeait à se montrer un peu plus résonner que la normal. Comme prévus par l'Opale Noire, ils allaient tous deux hériter d'une somptueuse nuit dans les cachots de la ville. Soit ! Jusqu'à présent tout semblait se dérouler parfaitement, bien qu'à la vue du Vampire il était parfois, voir même très souvent difficile de se dire qu'il avait la moindre ébauche de plan.

Après de longues minutes de marche, ils atteignirent enfin les cellules, tandis que le regard de Samael scrutait une à une les cachots comme s'il tentait d'apercevoir quelque chose... ou quelqu'un. Un étrange sourire amusé se dessina sur son visage lorsqu'en passant devant l'un des cachots, l'homme qui observait les nouveaux arrivants eut un large frisson en apercevant la silhouette de l'Opale Noire et se mit à proférer d'étranges paroles avant de regagner précipitamment le fond de sa cellule et tenter de faire le mort. Il n'y avait pas beaucoup de lumière dans ces cachots, après tout ils n'allaient pas passer une nuit dans une luxurieuse demeure alors il n'y avait rien d'étonnant. Cela tombait plus que bien pour Samael étant un adepte de l'obscurité, celui-ci était dans son élément plus que jamais et pourrait non sans mal se tirer d'affaire et reprendre ce qu'il avait un peu plus tôt entreprit. Se posant contre l'une des parois de la cage qui retenait les deux prisonniers, le Vampire ferma les yeux pour écouter et se laisser bercer par le presque silence qui régnait ici. Émettant un petit grognement quant au va-et-vient incessant de Primevil qui commençait fortement à l'agacer, Samael venait presque à regretter de ne plus avoir ses dagues, bien qu'il n'en avait pas vraiment besoin, mais se salir les mains au sens propre du terme n'était pas vraiment ce qu'il appréciait dans ces moments.

Finalement, après avoir laissé apparaître son anxiété plus qu'il n'en faut, c'est le petit homme victime malgré lui des agissements de Samael qui prit la parole extirpant le Vampire de son repos et calme amplement mérité. Comment « on » sort ? Ah oui ! Sortir ! L'espace d'un instant ce détail avait échappé à l'Opale Noire... Quittant son mur si confortable, Samael observa les alentours jusqu'à ce que Primevil lui fasse remarquer qu'il s'était blessé auparavant. Mais à quoi bon s'en soucier puisque déjà à l'heure qu'il est la blessure n'en était plus vraiment une, le sang avait certainement cessé de couler depuis bien longtemps, mais heureusement pour le Vampire l'obscurité agissait en sa faveur dissimulant parfaitement la cicatrisation de sa plaie. Afin de rester un minimum crédible, il prit la parole :


« Ce n'est rien, nous avons depuis un moment arrêté les saignements. » Puis il marqua une pause avant de reprendre : « Oui, il est ici. Je peux le sentir, il n'est pas loin... » Fermant les yeux, il tendit les oreilles « Hum... Je dirais quelques cellules à l'ouest... Mais... Maintenant ? Ne vaut-il mieux pas attendre un peu ? … Très bien, très bien, je passe devant alors puisque tu ne veux pas le faire. »

S'avançant vers la porte du cachot en écartant Primevil de son chemin d'un petit mouvement de main, Samael approcha les barreaux qui ne demandaient qu'à être brisé, mais avec l'humain présent dans la même cellule que lui, les choses semblaient quelque peu compromises.

« S'il sait crocheter une serrure ? Je n'en sais rien. Je n'ai pas le temps pour ça... Non ! Je ne lui demanderais pas. Pourquoi ? Et pourquoi pas d'abord ? Je ne vois pas où est le problème, je peux le faire seul. Ah bon ? Tu penses faire mieux ? Alors va s'y passe devant... » Dit-il en s'écartant comme pour laisser passer quelqu'un devant lui : « Non ? C'est bien ce que je pensais. »

S'agenouillant pour atteindre la serrure, le Vampire sortit une petite tige en métal de son veston de cuir, puis une deuxième dans l'espoir de trifouiller la serrure et ouvrir la porte.

« Arrête de gigoter gamin. Je ne peux pas me concentrer. » Envoya Samael à Primevil qui même sans le vouloir faisait beaucoup trop de bruit pour lui : « Oui, je sais. Je ne lui ai pas demander de se faire petit pour rien, fait en de même, tu me déranges. »

Une fois que le vacarme cessa, Samael put entendre les crochets s'intercaler dans la serrure jusqu'à ce qu'un son plus distinct se fasse entendre.

« Héhé, ce n'était pas bien compliqué, n'importe quel incapable aurait pu le faire. » Lança-t-il avant de sortir un bout de sa tête pour observer les alentours. Au loin, quelques gardes, mais visiblement bien trop occuper pour se soucier des prisonniers pour la plupart déjà bien endormi. Samael fit un large pas de côté comme pour éviter quelque chose et faire signe à Primevil d'avancer. « Attention à la marche. » Bien entendu, il n'y avait pas la moindre marche, mais peu importe.

Cependant, il y avait un problème, Samael ne connaissait pas les lieux et n'avait pas prit la peine de les mémoriser en arrivant, il ne savait pas non plus ou se trouvait son équipement... Mais là n'était pas le problème, il fallait d'abord qu'il retrouve ce qu'il était venu chercher ici.


« Je sais ! Je l'ai vu tout à l'heure, mais je ne sais plus où il se trouve. Et alors, le sais-tu toi ? Il va bien falloir qu'on le retrouve, car on ne peut pas partir sans lui. »

Bon apparemment, Samael s'était volontairement fait arrêté pour atteindre les cachots qui de l'extérieur son presque impossible à infiltrer, mais le problème persistait, il ne savait pas ou plus ce qu'il devait faire exactement ni même s'il serait en mesure de sortir d'ici. Quant à Primevil ? Oh et bien il se débrouillerait sûrement non ? Bien que la logique veuille que le Vampire l'aide à sortir d'ici pour le désagrément... Mais ça, c'est une toute autre histoire. 

« Bon et bien, je vais dire... » Pointant du doigt un couloir, puis un autre, il tourna sur lui-même pendant quelques secondes avant de s'arrêter et poursuivre : « Par là. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 69

MessageSujet: Re: Pas de repos [PV : Samael] [Terminé]   Mer 29 Avr - 6:00

En réfléchissant un peu, agir tel que l'avait fait Samael plus tôt devait forcément être pour se faire arrêter volontairement, cependant pourquoi l'aurait-il voulu ? Primevil n'y apportait pas plus d'intérêt que ça, mais si cela s'avérait être vrai alors le manque d'attention de Samael envers lui était compréhensible, pour ce dernier il n'avait été après tout que l'accessoire lui ayant permis de se rendre en ces lieux et son rôle s'arrêtait là. Soit Primvil pouvait essayer d'être pris en considération par celui-ci, soit il décidait de prendre son mal en patience et d'uniquement penser à sortir d'içi.

"Ce n'est rien, nous avons depuis un moment arrêté les saignements." Dit-il en réponse à la question que lui avait posé Primevil.

Nous ? Voilà une nouvelle raison de se questionner sur cet étrange personnage. Samael repris aussitôt la parole, s'adressant à lui-même. Une fois avoir terminé son monologue, il écarta Primevil d'un geste de la main et se plaça face aux barreaux du cachot avant de reprendre sa discussion avec lui-même, allant désormais même jusqu'à jouer la scène qu'il s'inventait. Il s'agenouilla, sortit une puis deux tiges de métal et commença à trifouiller la serrure.

"Arrête de gigoter gamin. Je ne peux pas me concentrer." Envoya Samael à Primevil visiblement trop bruyant, lequel s'arrêta donc de bouger pendant un instant. "Oui, je sais. Je ne lui ai pas demandé de se faire petit pour rien, fait en de même, tu me déranges."

Chose confirmée, cet homme était schyzophrène. Primevil afficha une fausse expression de surprise sur son visage, ricanant très doucement comme pour se rassurer avant de soupirer, la soirée allait être longue. La serrure crochetée, Samael fit signe que la voie était libre et s'engagea discrètement dans les étroits couloirs. Les gardes ne semblaient pas très attentifs, c'était une bonne chose en soi. Samael decida de s'engager dans un chemin désigné au hasard, ce qu'il fallait éviter était de se séparer pour ne pas prendre trop de risques, Primevil se dirigea donc dans la même direction en espérant trouver où avait été rangée son épée, pas question de repartir sans ! Cependant, il préférait ne pas rester trop longtemps en compagnie de Samael.

"Fait ce que tu as à faire et partons, mais avant de partir il faudrait reprendre nos équipements au garde nous en ayant privé, il a l'air d'avoir rejoins les autres et son inattention nous sera profitable. Une diversion  devrait suffire pour que l'un de nous deux parte chercher les armes, après cela on se rejoint et on sort discrètement, l'obscurité sera à notre avantage." Chuchota-t-il à son acolyte, lequel semblait très occupé à chercher ce pour quoi il était venu. "Le prisonnier de tout à l'heure semblait te connaître non ? Peut-être est-ce la raison qui te pousserait à te faire emprisonner." Conclut-il pour attirer son attention.

Et voilà, il en avait trop dit. Il attendait de voir la réaction de Samael vis-à-vis de ce qu'il venait de dire et avec de la chance cela n'avait rien à voir, mais s'il avait visé juste il ne voulait pas pour autant s'attirer plus d'ennuis, disons que Samael inspirait plus de méfiance à autrui qu'autre chose. Egalement, ce prisonnier aurait pu réagir ainsi en le voyant lui et non pas Samael, dans ce cas il avait enfin trouvé quelqu'un qui le connaissait, dans le bon sens du terme idéalement. L'espace d'un instant, Samael qui avançait en tête se tourna vers Primevil, mais celui-ci profita de l'occasion pour reprendre la parole et esquiver la remarque de son "compagnon".

"Si vous cherchez bien cet homme il est à deux cellules de notre position actuelle, par là." Reprit-il en pointant du doigt une direction, évitant de croiser le regard de Samael. Heureusement qu'il avait fait attention aux détails.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyozone.1fr1.net/
Opale Noire
avatar
Messages : 19

MessageSujet: Re: Pas de repos [PV : Samael] [Terminé]   Mar 19 Mai - 9:28

« Oui je sais, il nous donne des ordres... Ce n'est rien, son heure viendra ne vous en fait pas. » Dit Samael à voix basse lorsque les paroles de Primevil vinrent atteindre ses oreilles. Brusquement, le Vampire se figea dans le couloir lorsqu'il comprit que le petit homme avait eu vent de la raison de sa présence ici, ses mains se serrèrent lentement à l'idée du sort qu'il réservait à Primevil s'il continuait à avoir la langue trop pendue à son goût. Alors, l'Opale noire fit demi-tour doucement pour faire face à son « compagnon » s'apprêtant à lancer les hostilités lorsqu'il fut interrompue par les paroles de ce dernier. Mais cela n'empêcha en rien ce qui suivit, en effet Samael empoigna brusquement par le col de l'humain lui faisant quitter le sol avec une facilité déconcertante, l'expression de son visage changea du tout au tout par la même occasion.

« Bien ! Qui es-tu vraiment ? Et comment sais-tu tout ça ? » Interrogea le Vampire en resserrant lentement son étreinte sur sa victime. « Comment sais-tu que je suis à la recherche de cet homme ? Peut-être s'agit-il de l'une de tes connaissances ? Si tel est le cas, je vais devoir raviser mon jugement vis-à-vis de toi. »

Puis aussitôt, il relâcha Primevil reprenant un air moins agressif que le précédent esquissant même un petit sourire. Avant de reprendre :

« Bon ! Et bien, où est-ce qu'on en était déjà ? Ah oui, par là ? En avant. » Dit Samael en prenant la direction que venait de lui indiqué le petit homme comme-ci de rien était. « Oui je sais, il parle beaucoup trop, mais je l'aime bien... Vraiment ? Suis-je obligé d'en arriver là encore une fois... Pourtant il ne fait pas partie de la liste. Vérifier ? Ai-je l'air d'être si simple d'esprit que ça. » Dit-il avant de sortir un petit carnet de l'intérieur de sa veste qu'il se mit à feuilleter rapidement durant un court instant. « Et bien non, il n'y a pas son nom. Cela devra attendre une autre fois. »

« Attend le signal gamin, nous nous occupons du reste. »

Samael rangea alors son carnet avant de reprendre son chemin disparaissait brusquement sous les yeux de son camarade. Il n'avait pas eu tord sur un point concernant cette soirée, l'obscurité sera à leur avantage, surtout à celui du Vampire ayant été bercé un peu trop près des ténèbres. Primevil avait parlé de diversion, c'est ce qu'il aurait en espérant que ce dernier sache tirer son épingle du jeu. Plusieurs minutes s'écoulèrent depuis la disparition de l'Opale noire qui était partie rejoindre l'homme emprisonné un peu plus loin. A défaut de forcer une nouvelle fois la serrure, c'est la porte de la cellule qui céda sous l'impact du Vampire qui d'un violent coup de pied vint forcer la porte laissant place à l'effroi sur le visage de la victime.

« Maintenant... Cri pour nous. » Adressa Samael à l'homme qu'il tenait dans ses griffes, avant de commencer à le torturer lentement afin de lui laisser échapper de nombreux cris de plus en plus effroyables qui ne manqueraient pas de rameuter les gardes situés dans les parages.

« Encore un petit effort... » Ponctua-t-il avant de briser la nuque de sa victime qui laissa échapper un dernier cri à en réveiller les morts.

« Je vous l'avais dit que cela serait facile... Ce fut un plaisir... » Ponctua le Vampire avant de reculer lentement dans l'obscurité jusqu'à disparaître quelques instants avant que les gardes pénètrent à l'intérieur de la cellule tandis que ce dernier parcourait la prison à la recherche de Primevil qui à l'heure qu'il est avait déjà récupéré ses effets. Il ne fallut pas bien longtemps à l'Opale noire pour retrouver le petit homme se déplaçant dans l'obscurité dans le silence le plus parfait, telle une ombre, pour avoir une chance de l'apercevoir il aurait fallut avoir la vision d'un chat, ce qui n'était malheureusement pas à la portée de tout le monde. Apparaissant brusquement devant Primevil, Samael accompagna le tout d'un simple : « Bouh. » Bien trop content de lui en ayant tenté de surprendre ce dernier. Dévisageant son interlocuteur : 

« Où sont mes armes ? Ne me dit pas que tu as oublié de les récupérer... » Il marqua une pause : « Non, je suis sûr qu'il n'a pas oublié, plutôt, je n'espère pas... Un nom se rajoute tellement vite sur un carnet. Ah ? Peut-être oui en effet... Mais d'abord il va falloir sortir d'ici rapidement avant que les gardes ne s'aperçoivent de quoique ce soit. C'est exactement ce que je me disais oui. »

Se tournant vers Primevil, Samael reprit :

« Et maintenant petit génie ? Je suppose que tu as eu l'occasion de mémoriser le trajet. »

A vrai dire, le Vampire l'avait déjà fait et aurait pu user de ses pouvoirs vampiriques pour sortir de là, mais jusqu'à présent il en avait déjà fait beaucoup trop et avait à plusieurs reprises manqué de révéler sa véritable nature.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 69

MessageSujet: Re: Pas de repos [PV : Samael] [Terminé]   Ven 22 Mai - 14:31

Evidemment, éviter la réflexion s'était révelé être inutile. Primevil parlait sans connaître la personne qu'il avait en face de lui et ne touchait désormais plus le sol, une seule des mains de Samael avait suffit à le faire décoller et ce dernier affichait maintenant une expression plus sombre, plus intimidante. Il se mit à le questionner avec un ton autoritaire qui laissait sous-entendre une certaine colère, une impatience qui se traduisait dans la violence de ses mouvements et son emportement soudain. Il était évident que Samael n'appréciait pas Primevil, son attitude envers lui ne devait pas être celle qu'il avait habituellement et ne rassurait pas du tout l'individu qu'il serrait de ses mains, son étreinte se faisant toujours plus forte lorsqu'on pensait qu'elle ne pourrait plus s'intensifier.

"Je ne suis personne d'important ! Je voyage c'est tout, et là en l'occurence je me retrouve embarqué dans une sale histoire dont je ne demande qu'à sortir. Ce n'est pas comme si je voulais te causer des problèmes." Dit-il avec peu d'assurance, bougeant légèrement les pieds dans le vide. Il était bien tenté de lui retourner la question mais cela n'aurait fait qu'envenimer les choses. "Cet homme je ne le connais pas, j'ai simplement déduis par rapport à la réaction qu'il a eu en te voyant qu'il te connaissait ! Et tu viens à l'instant de confirmer ma supposition."

Finalement relâché, Primevil tomba sur le sol et y resta un cours instant avant de se relever, le temps de reprendre des couleurs. Il n'était pas tombé sur l'homme le plus charmant de la région, songea-t-il, en s'efforça de retirer de ses vêtements la poussière qui s'y était accrochée.

"-Attend le signal gamin, nous nous occupons du reste."

"-En parlant de ça.."

Primevil venait de finir de retirer la poussière sur son manteau, il réalisa en relevant la tête que Samael n'était plus là. S'en suivit un bruit sourd et strident puis un hurlement résonna dans la prison, des gardes accoururent et le jeune homme se cacha, dos au mur afin de ne pas être vu. Ce cri n'avait rien d'une diversion ou d'un signal, on ne pouvait se résoudre qu'à l'idée que c'était un véritable hurlement de douleur. Face à ces éclats de voix qui se répétaient, les jambes de Primevil se figèrent. Il voulait savoir ce qu'il se passait, si quelqu'un souffrait réellement il s'en voudrait de ne pas réagir et c'est à contre-coeur qu'il se dirigea à l'opposé de la cellule d'où provenaient les cris. Non, il n'abandonnerait pas l'idée de s'y rendre, il irait seulement une fois qu'il aurait récupéré ses effets personnels ainsi que ceux de Samael, l'occasion était parfaite puisque les gardes se dirigeaient tous sans exception vers les cris.

En traversant les couloirs de la prison, Primevil déboucha finalement dans une pièce bien agencée; des cartes sur une table, une étagère avec des livres, un tapis magnifique, mais surtout un bureau où était placé un petit coffre. Il fouilla les tiroirs du bureau mais ne trouva rien d'autre que des papiers, il en déduit que les objets saisis devaient se trouver dans le coffre. C'était son jour de chance pour qu'un garde ait oublié de le verrouiller, il tréfouilla sans plus attendre dans son contenu puis saisit le fourreau contenant son épée ainsi que les armes de Samael, son regard se déposa sur un bouclier resplendissant. Il hésita fortement à le prendre, c'était exactement ce qu'il lui fallait mais il ne lui appartenait pas, tandis qu'il pesait le pour et le contre les cris s'arrêtèrent d'un coup. Brusquement il referma le coffre pour se diriger vers les cris à son tour, prêt à dégainer son épée. Tandis qu'il avançait prudemment, dans l'optique de ne pas se faire surprendre pas les gardes, c'est la voix de Samael qui  le fit sursauter.

"-Bouh."

Visiblement l'humour n'était pas totalement inexistant chez lui, quelle surprise. Il voulait visiblement récupérer ses effets personnels mais Primevil restait indécis à l'idée de les lui rendre tout de suite, il commençait à douter. Samael devait vraiment être un mercenaire comme il l'avait laissé supposer à leur rencontre mais si c'était le cas.. Avait-il tué l'homme qu'il était venu chercher ? Les cris n'étaient sûrement pas venus de lui ni d'un garde, et si le prisonnier ne lui suivait pas c'est qu'il était encore dans sa cellule, mort ou vif. D'un geste lent il redonna à son "allié temporaire" ses effets personnels et se retint de faire quoi que ce soit de précipité, il se méfiait de lui.

"-La sortie ? Ressortir par là où on est entrés serait trop dangereux, je connais une meilleure sortie. Pendant que je cherchait nos armes j'ai vu une porte qui menait à l'extérieur alors il suffit de passer par là. Par contre il y a un léger problème, entre l'extérieur et la porte il y a les baraquements des gardes, mais il dorment tous alors il suffira de traverser discrètement."

Primevil réussi tant bien que mal à convaincre Samael de le suivre et quelques instants plus tard, la porte tant attendue se dressait face à eux. Primevil tourna la poignée de ses mains moites et s'accroupit avant d'entrer en premier, chose confirmée, les gardes dormaient bien. Il avait longuement réfléchit aux raisons de la présence de Samael en ces lieux, l'usure de ses armes, la peur du prisonnier en le voyant, ses cris.. Les deux fugitifs n'avaient pas la même vision des choses et ne pourraient sûrement jamais s'entendre, du point de vue de Primevil un meurtre n'était pas pardonnable et il s'apprêtait à faire quelque chose qu'il redoutait. Ils avaient maintenant traversé la moitié de la salle, Primevil avait volontairement pris une distance d'avance sur Samael et commença à se relever lentement.

"Bon, si tu n'avais rien fait je m'excuse." Chuchota-t-il.

Avec précipitation il traversa la courte distance le séparant de la porte de sortie et avec sa main gauche jeta le petit bouclier qu'il avait dissimulé dans ses vêtements, celui-ci percuta violemment la tête d'un garde qui se réveilla instantanément. Tandis qu'il se levait, Primevil passa de l'autre côté de la porte et la bloqua de l'extérieur avec le premier objet qu'il trouva. Soit Samael n'avait rien fait et pourrait sortir de la prison en tant que simple victime, soit il avait tué le prisonnier et en subirait les conséquences. De l'autre côté de la porte, sans savoir si cela avait fonctionné, Primevil se mit à courir pour distancer ces maudits cachots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyozone.1fr1.net/
Opale Noire
avatar
Messages : 19

MessageSujet: Re: Pas de repos [PV : Samael] [Terminé]   Dim 24 Mai - 10:58

Trépignant d'impatience quant à l'idée de récupérer ses effets personnels, Samael sautillait presque dans tous les sens lorsque le petit homme lui tendit lentement ses dagues, certainement un peu méfiant à l'égard de son compagnon, mais le Vampire n'y avait même pas prêté attention, il lui avait suffit un peu plus tôt de percevoir les battements du cœur du Jeune homme pour connaître son état d'esprit actuel. Et comment ne pas dire qu'il était habitué à provoquer inquiétude, méfiance, peur et toutes autres sentiments aussi épouvantables que possible. Décidant plus ou moins involontairement de faire abstraction de tout ceci, l'Opale noire se mit à écouter minutieusement Primevil qui visiblement connaissait presque parfaitement la prison, est-ce qu'il y avait déjà mis les pieds ou était-ce simplement une faculté mémorielle plus importante que la normale ? Peu importe ! Il finira sans doute comme les autres, morts ou sans le moindre souvenirs de son petit séjour dans les cachots de Mordun.

« Soit ! En avant petit homme. »

Après de longues minutes, ils arrivèrent devant une porte, certainement la fameuse porte menant aux Baraquements des Gardes. Primevil instaurait sans même le savoir une petite tension qui amusait de plus en plus le Vampire, tandis que le petit homme tournait la poignée Samael se mit à fredonner une étrange musique : https://www.youtube.com/watch?v=XAYhNHhxN0A tout en suivant son partenaire qui lui se voulait beaucoup plus discret sans trop de raisons, après tout les gardes dormaient, ils n'allaient pas se réveiller pour un peu de musique. Prenant son temps pour visiter les poches et vêtements des quelques gardes présents et ramasser au passage un peu de monnaie, Samael n'avait même pas prêté attention au fait que Primevil avait volontairement instauré une certaine distance entre eux. Continuant de parcourir le baraquement en fredonnant encore et toujours cette étrange mélodie, il n'entendit pas le petit homme lui adresser quelques mots, ce n'est que lorsqu'il vit ce dernier se précipiter vers la porte menant à la sortie qu'il comprit que quelque chose ne tournait pas rond.

« Et bien ? Où est-ce qu'il va comme ça... Comment ça ? Il fuit ? Pourquoi faire ? Aucun gardes ne s'est encore réveillés, un traître ? Comment ça ? Mais ça n'a aucun sens, je ne comprend pas. Oui peut-être que nous aurions dû le tuer un peu plus tôt ou peut-être pas ! Ne tire pas de conclusions trop hâtives. »

Soudainement, Primevil sortit un petit bouclier qu'il avait tenté de dissimuler à Samael pour le jeter droit sur la tête d'un garde qui se réveilla brusquement en hurlant et en réveillant ses frères d'armes pur le plus grand bonheur de Samael qui lui se trouvait encore au beau milieu de la pièce.

« Mais ?! » S'exclama le Vampire avant de tenter de se diriger vers la porte qu'avait emprunté l'humain. Mais il fut rapidement intercepté par un l'un des gardes encore en tenue légère pour ne pas dire plus que suspecte pour un homme de sa stature, le Vampire n'eut alors pas l'occasion de se rendre compte que la porte avait été lâchement barrée par Primevil qui avait décidé de l'abandonner à son triste sort. Une torche vint éclairer la pièce et le visage de Samael qui fit un bond en arrière à la vue des flammes avant d'envoyer valser le garde et cette dernière une première fois contre la porte de sortie. L'impact fut lourd, mais pas assez pour ouvrir la porte, ce qui laissa perplexe l'Opale noire l'espace d'un instant ne comprenant pas totalement la situation.

« Ne bouge plus. »

« Attrapez-le ! Tous dessus. »

Se furent les dernières paroles des Gardes, car la torche précédemment allumée venait de s'éteindre brusquement grâce à l'aide d'un garde n'ayant visiblement pas encore appris à voler. Dans l'obscurité, Samael ne craignait rien ni personne et ses forces étaient plus qu'à leur paroxysmes pour son plus grand plaisir. De nouveaux cris se firent entendre dans le baraquement tandis que des corps semblaient venir frapper régulièrement la porte barrée par Primevil. Jusqu'à ce que sous le poids d'un garde un peu trop enveloppé et la force de Samael cette dernière fut littéralement brisée par l'impact pour enfin laisser apparaître le Vampire couvert de sang, mais les poches remplient d'or.

« Ah et bien il n'est déjà plus là ? » Dit-il avant de prendre une grande inspiration et de poursuivre : « Oui je sais, nous n'avons plus le choix. Je pense qu'il en sait beaucoup trop désormais mon Seigneur... Permettez-moi de... Merci, Mon Seigneur est trop bon. »

Désormais, il avait une nouvelle cible... Primevil, les voix dans sa tête lui ordonnaient pour ne pas dire qu'elles criaient vengeance, chose qu'il savait faire sans le moindre mal. Disparaissant dans l'ombre à nouveau, Samael s'élança à la poursuite du Petit homme, il était facile à suivre beaucoup trop au goût du Vampire d'ailleurs, car il ne fallut pas bien longtemps à l'Opale noire pour rattraper l'humain qui avait vraisemblablement engagé ces dernières forces dans cette fuite. Ralentissant la cadence une fois à sa hauteur, le Vampire se mit à courir à la même allure que l'homme avant de lancer son bras gauche en direction du visage de ce dernier :

« Arrête toi, nous avons à parler petit... »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 69

MessageSujet: Re: Pas de repos [PV : Samael] [Terminé]   Sam 30 Mai - 15:26

Tandis que Primevil courait la fatigue due à l'heure commençait à se faire sérieusement ressentir, il ralentit donc le pas tout en continuant sa course pour distancer la prison, le souffle un peu plus pénible que d'habitude. C'est la main qui lui attrapa l'épaule qui le força à s'arrêter, accompagnée d'un court appel provenant d'une voix lui étant familière. Il ralenti jusqu'à s'arrêter puis se retourna, souhaitant uniquement que cette nouvelle rencontre n'ai rien à voir avec les récents évènements. Pourtant, ses espoirs s'envolèrent lorsqu'il se retrouva face à l'homme qui venait d'attirer son attention.

La première chose qu'il vit ne fut pas son visage mais du rouge, beaucoup de rouge, c'est le mot qui lui vint d'ailleurs en premier à l'esprit. Il ne s'attendait pas à ce que cette histoire ait une suite et il en fut quelques peu destabilisé. Samael était taché de sang et l'avait rattrapé, l'idée que cette scène était bien réelle paraissait insensée, et pourtant c'était le cas, comment avait-il fait ? Imaginer qu'il ait tué tout les gardes avant d'enfoncer la porte et de retrouver Primevil était l'option qui lui traversa en premier l'esprit mais aussi la plus difficile à croire, c'est donc en partant du principe qu'il se soit passé autre chose qu'il s'adressa à Samael (peut-être sa blessure s'était-elle rouverte pensa-t-il).

"Ah, tu es là, alors c'est réglé les gardes t'ont laissé partir ?" Dit-il, ayant perdu de son assurance. Il reprit rapidement sans laisser la parole à son interlocuteur, redoutant évidemment sa réaction. "Ne te méprises pas je n'ai pas fait ça contre toi, mes raisons n'étaient pas ce qu'elles auraient pu te sembler être alors ne te résous pas à la première explication qui t'es venue à l'esprit. Nous sommes désormais tout les deux en dehors de cette histoire, maintenant le mieux à faire est de se séparer. Tu ferais mieux de trouver un médecin pour ta blessure en plus." Termina-t-il en prenant un pas de recul, les mains en avant comme pour s'innocenter.

Tout oublier et faire comme s'il ne s'était rien passé aurait été trop simple, autour des deux individus le calme de la nuit régnait, à en juger par la position de la lune et par tout ce qui avait eu le temps de se passer il était bien cinq heures, au moins, le jour n'arriverait donc pas de sitôt. Il n'y avait pas l'air d'y avoir d'échappatoire ou de héros du peuple passant par là pour régler la situation, tout se règlerait probablement au cours de cette discussion et cela n'enchantait guère Primevil qui ne tiendrait pas longtemps si la situation s'envenimait. Prévoyant cette éventualité il jeta tout de même quelques coups d'oeil aux alentours pour dénicher un plan de secours et voir ce qui lui serait utile, mais rien ne lui vint à l'esprit.

Oui, peut-être qu'il était trop méfiant envers Samael, mais au moins si ses arguments ne fonctionnaient pas il serait prêt à éviter un coup un peu trop précipité de sa part. Sympathiser avec lui s'avérerait vite inutile, il n'avait déjà pas l'air de l'apprécier et cela risquait de devenir réciproque si la situation empirait. Certes il était rare que Primevil soit amené à ne pas apprécier quelqu'un, ce détail lui attirait d'ailleurs souvent des ennuis puisqu'il prenait toujours trop la confiance avec les mauvaises personnes. Le monde n'était pas aussi joyeux qu'il se l'imaginait, il finirait par le réaliser. Un échange de regards électrique suivi ses propos, la parole revenait désormais à Samael et en dirait beaucoup sur ses intentions, probablement pas si positives que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyozone.1fr1.net/
Opale Noire
avatar
Messages : 19

MessageSujet: Re: Pas de repos [PV : Samael] [Terminé]   Mar 2 Juin - 14:40

Après quelques minutes de course, Samael avait rattrapé sans mal le petit homme qui malgré sa petite taille avait visiblement une bonne détente était-il d'ailleurs vraiment humain ? C'était une question légitime bien que sans intérêt pour l'Opale Noire qui avait en tête tout à fait autre chose pour ce dernier. Il fut tout d'abord dévisagé par Primevil qui constata rapidement que son interlocuteur était couvert de sang sur une bonne partie du corps, le massacre qui venait d'avoir lieu dans le bâtiment des Gardes n'était pas beau à voir, d'autant que la folie et la force de Samael ne faisait pas bon ménage lorsqu'il se laissait porter par ses sentiments. Mais il n'y prêta pas plus attention que cela, bien que l'odeur de sang qui se dégageait de la tenue du Vampire commençait fortement à lui faire tourner la tête et bien qu'il était en mesure de contenir cette soif incessante de sang, la quantité de parfum qui se dégageait de son haut était plus que suffisante pour lui laisser sortir les crocs.

« Non, n'y faites pas attention mon Seigneur... Je vous en prie... Il ne sait pas. » Bafouilla le Vampire tandis que les paroles de Primevil atteignaient ses oreilles. Enfin, atteindre ses oreilles était un bien grand mot, même si Samael paraissait parfois suffisamment niait pour gober tout et n'importe quoi ce n'était pas exactement le cas bien au contraire, il faisait preuve d'une lucidité très contradictoire avec ce que son comportement laissait paraître.

« Je sais, pourtant ce n'est pas une option que j'affectionne particulièrement... Tais toi ! J'ai dit silence ! Tu n'as pas ton mot à dire, je ne reçois pas mes ordres de toi. »

Voyant que Primevil commençait à s'agiter un peu trop, Samael effectua un pas en avant dans sa direction lorsque celui-ci tenta d'en faire un pour reculer et s'éloigner un peu du Vampire. Un petit sourire partagé entre sadisme et amusement se dessina sur les lèvres de l'Opale lorsqu'il put observer le comportement du petit homme. Non, il n'y avait aucune issue possible à cette situation. Dans l'obscurité la plus totale de la nuit, les reflets des ombres et plus particulièrement les Vampires régnaient en maître, il y avait eu suffisamment de dommages collatéraux pour ce soir, bien qu'il n'y aurait personne pour réprimander les agissements de Samael, il ne voulait pas que Dame Amelia veille à lui rappeler les prérogatives des suceurs de sang, à savoir se faire discret et commencer peu à peu à s'imposer dans le Kandor par divers moyens.

« Mais, il n'y a personne ! C'est le moment où jamais. Attention ! » Brusquement, le vampire se baissa comme pour éviter quelque chose avant de se redresser aussi rapidement qu'il s'était accroupis comme-ci de rien était.

Après un échange de regard qui en disait long sur la tension qui avait actuellement prit place, Samael fit un nouveau pas en avant tout en gesticulant mimant une danse suivant le rythme des battements du cœur du Petit homme qui commençait peu à peu à s'affoler face à la situation. L'Opale Noire avait déjà une idée toute tracée du sort qu'il réservait à sa victime et semblait vouloir faire durer le plaisir encore un moment, continuant de gesticuler sur les battements de Prime le vampire approchait un peu plus à chaque pas.


« Je t'aimais bien Gamin ! Mais la trahison ne fait pas vraiment partie de ma ligne de conduite... Et encore que... Oui ? Comment ? Non, je ne le ferais pas. Ce ne sont pas les ordres du Seigneur Noir. » Poursuivant son monologue, il ne se trouvait désormais plus qu'à quelques centimètres de Primevil. Enfin, les crocs du vampire firent leur apparition ce qui encore un peu plus maintenant n'augurait rien de bon pour l'humain. Dans un mouvement presque imperceptible, Samael s'élança sur le cou de Primevil afin de le mordre à pleine dents ! Finalement, l'envie de sang avait été beaucoup plus grande que ce qu'il avait pensé et à défaut de le tuer pour de bon autant que ce petit être serve la bonne cause.

« Encore un peu et j'arrête... »

Manquant d'aspirer une trop grosse partie de sang chez l'humain qu'il ne voulait pas tuer, Samael laissa retomber lourdement au sol le corps presque inerte de ce dernier s'essuyant le sang qu'il avait autour des lèvres du bout des doigts. Pour une fois, l'Opale noire avait fait preuve de clémence et sa victime se réveillerait d'ici quelques heures avec une forte migraine et une mémoire suffisamment embrouillée pour se souvenir entièrement de tous les événements qui avaient eu lieu en cette sombre soirée.

« C'est dommage... Il aurait pu être prometteur. Hum ? Je ne sais pas, seul le destin nous le dira... Tout à fait, je n'aurais pas dit mieux. » Ajouta le Vampire avant de disparaître dans la pénombre de Mordun et regagner son propre chemin et pourquoi pas si l'envie lui prend effectuer son rapport auprès de la Guilde.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 69

MessageSujet: Re: Pas de repos [PV : Samael] [Terminé]   Mer 10 Juin - 14:39

L'agitation de l'après-midi tira Primevil de son sommeil, un peu sonné et avec un mal de crâne insupportable il se leva lentement du sol. Tandis qu'il regardait autour de lui pour reconnaître les lieux il reçu une vive douleur au cou, par réflexe il déposa sa main droite à l'endroit d'où provenait la douleur mais celle-ci s'estompa et visiblement il ne trouva aucune blessure. Il s'assit sur un petit muret afin de réfléchir calmement, le menton posé sur la paume de ses mains et les coudes appuyés sur ses genoux.

"Sa.. Sam... Samo... Samu..." Murmura-t-il, plus il tentait de se souvenir des évènements de la veille et plus ses souvenirs devenaient flous. "Sama..."

A force de réfléchir sa migraine s'intensifia et il décida de faire un tour, touchant son manteau à tatonnement, il n'avait heureusement rien perdu. Lors de sa petite ronde il releva l'agitation des gardes, mais cela ne l'aida pas à se souvenir. Se souvenir.. De quoi d'ailleurs ? Certains détails lui revinrent à l'esprit, il était sorti profiter du calme de la nuit et s'était posé dans un parc, il en déduit donc qu'il s'était assoupi à cause de la fatigue et que son amnésie était revenue, elle repartirait donc peut-être plus tard avec un temps soit peu de chance.

Il continua son tour du quartier jusqu'à ce que son ventre gronde, il n'avait pas mangé depuis un moment et était fatigué malgré le fait qu'il venait de dormir. Le meilleur à faire semblait être d'abandonner les recherches, il retourna à l'auberge perplexe, salua l'aubergiste, puis s'installa dans sa chambre. Mis à part une partie de la promenade de la veille rien ne lui revenait à l'esprit, même si ce point l'intriguait il se doutait bien qu'insister ne servirait à rien et puis cela ne lui tenait pas tant que ça à coeur, pas besoin de chercher très loin pensa-t-il. La fatigue revint et le força à s'allonger sur le dos, il sortit son épée et la scruta, cherchant à se souvenir d'un dernier détail. Il réfléchit, puis il réfléchit encore, quelques secondes puis quelques minutes, jusqu'à ce que son esprit s'égare un instant dans des souvenirs plus lointains. Il fronça les sourcils et réussi tant bien que mal à atteindre un bribe de souvenir, les yeux rivés sur son épée sans pour autant la regarder, le regard vague. Sa mémoire ne se rendit pas plus loin, impossible, il prononça à voix basse ce qui lui revint.

"Al.. ysia..?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyozone.1fr1.net/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Pas de repos [PV : Samael] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pas de repos [PV : Samael] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quels sont ces produits MAC que vous avez terminé?
» Repos au frigidaire toute la nuit ?
» repos forcé
» Suspicion de diabète... c'est pas terminé !
» Logan / James Howlett / Wolverine (Terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Lunes de Merak :: MerakTitre :: KandorTitre :: Ekalesias :: Mordun-