AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A l'aube d'un nouveau départ, les côtes du Kandor. [Elena et ?]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seigneur Pirate
avatar
Messages : 308
Age : 27

MessageSujet: A l'aube d'un nouveau départ, les côtes du Kandor. [Elena et ?]   Mer 20 Mai - 12:17



Début du mois de Mai de l'An 900

Combien de temps s'était écoulé depuis le départ du continent de Glace ? Théophilus n'en savait rien, il avait passé la plupart de son temps dans sa cabine enfermé, ne réalisant que de très courtes apparitions lorsque son ancienneté à la barre devait parler pour braver les colères de Mère Nature. Bien entendu, l'absence de son bras gauche n'avait en rien aidé le Thériantrophe à surmonter ces quelques épreuves, pourtant il avait trouvé la force d'en faire abstraction ou en tout cas c'est ce qu'il laissait paraître aux yeux de tous avant de se retrouver seul face à lui-même éclairé par les quelques bougies de sa Cabine. Il était difficile pour lui de croiser son propre regard dans le miroir, affronter la vérité lui laissait malheureusement un goût des plus amères. Tout était différent aujourd'hui, les sensations n'étaient plus les mêmes, il fallait apprendre à vivre une nouvelle fois pour le Seigneur pirate bien loin d'avoir été un jour préparé à tout ça.

Plongeant sa main à l'intérieur de son manteau, le Thériantrophe en sortit un petit pendentif à l'intérieur duquel se trouvait une petite photographie représentant sa mère. Aucune expression, ni même le moindre sentiment n'était visible sur le visage du Pirate et pourtant il suffisait de prêter attention à son regard pour se rendre compte qu'à l'intérieur de lui un véritable combat contre lui-même avait débuté. Désormais, il ne s'agissait plus que d'une question de temps pour voir la carapace de l'homme se briser petit à petit. Mais à peine le Seigneur Pirate extirpé de ses propres songes que les premiers rayons de soleils venaient frapper aux fenêtres de sa cabine. Théophilus venait tout juste de quitter la pénombre de ses songes qu'il se voyait déjà devoir faire face à une nouvelle journée en attendant d'atteindre les côtes du Kandor.

Dos à la porte de sa Cabine, l'ombre massive de Kraüs se dessinait au fur et à mesure que ce dernier approchait des quartiers du Capitaine, connaissant l'homme, il n'était pas dit que ce dernier avait prit la peine de se reposer en cette nouvelle nuit. Théophilus n'était pas dupe, le Quartier-Maître avait énormément de choses à se faire pardonner et il tentait tant bien que mal de se racheter une conscience alors qu'il n'y avait pas lieu d'être. Enfin, le Géant frappa fermement à la porte avant d'entrouvrir lentement la porte sous l'ordre du Thériantrophe tout aussi ferme et égal à lui-même.


« Capitaine. »

« Kraüs. » Répliqua Théophilus avant de poursuivre : « Que puis-je pour toi ? Approchons-nous déjà des côtes du Kandor ? Je n'ai visiblement pas vue le temps passer enfermé dans cette satanée cabine. »

« Et bien, pas exactement ce n'est pas vraiment la raison de ma présence ici. Si vous me le permettez... » Tenta de poursuivre le Colosse avant de se voir couper la parole par le Seigneur Pirate.

« Pas de ça entre nous Kraüs. Parle librement, tu l'as amplement mérité. » Ajouta-t-il en prenant place dans son fauteuil, regroupant ses papiers et divers parchemins éparpillés sur son bureau.

« C'est l'équipage Capitaine, il commence à se poser des questions qui... d'après moi semble plus que légitime. Votre absence n'a rien de naturelle à bord, ne serait-ce qu'à la barre de l'Ecarlate. Puis il en va aussi de votre état physique, votre long manteau n'a encore trompé personne et la perte de votre bras laisse bon nombre de Pirates perplexes. » Termina Kraüs en marquant un petit mouvement de recul face à ces affirmations.

« Et qu'en est-il de ton point de vue ? Mon Quartier-Maître douterait-il lui aussi de ma capacité à diriger ce bâtiment ? »

« Je pense qu'après tant d'années vous êtes encore le mieux placer pour savoir que douter de ma loyauté envers vous n'a pas lieu d'être. Tout comme vous, j'ai fais encore jusqu'à ce jour tout ce qui était en mon pouvoir pour accéder à ce poste et je n'aurais pas prit la peine de perdre ne serait-ce qu'une minute au service d'un homme que je ne penserais pas digne. D'autant que tous les tords ne vous reviennes pas... Si.. »

« Il suffit. Je n'ai que faire de tes excuses incessante Kraüs. Il s'est passé ce qu'il devait se passer et tu as fait ce que tu avais à faire. Jusqu'à preuve du contraire tu es encore et toujours le Quartier-Maître de l'Ecarlate, ce qui suffit à prouver que je ne remet pas en doute l'ensemble de tes capacités. »

Et alors qu'il s'apprêtait à entamer un nouveau monologue dont il a le secret, Théophilus inclina lentement la tête sur le côté pour apercevoir une silhouette fine et élancée se dessiner petit à petit derrière la carrure imposante du Quartier-Maître. Depuis les derniers événements, Théophilus n'avait pas souhaité lui adresser la parole pour des raisons plus qu'évidentes. Bien trop préoccupé par sa discussion avec Kraüs, il n'avait pas prêté attention aux cris des volatiles annonçant l'arrivée plus que proche de l'Ecarlate sur les côtes du Kandor, bien qu'ayant manqué de précision, il n'avait pas indiqué une destination précise et n'avait même pas prit la peine de se soucier de la marine qui ne manquerait pas de montrer le bout de son nez en voyant le pavillon aux trois têtes de mort du Seigneur Pirate flotter de toute sa hauteur. Après quelques secondes, le Quartier-Maître fit alors un pas de côté après un brève échange de regard avec Théophilus pour laisser la place à la Jeune Femme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fauve
avatar
Messages : 399

MessageSujet: Re: A l'aube d'un nouveau départ, les côtes du Kandor. [Elena et ?]   Jeu 21 Mai - 20:09

Magnifique, cette mer indomptable qui était désormais devenue son lieu de vie. Passer de la jungle à la mer avait été difficile, au départ, mais elle s’y était habituée. La vie de pirate avait quelque chose d’assez particulier, une sensation qu’elle ne saurait décrire. Quoi qu’il en soit, elle appréciait cette liberté qu’avaient les pirates à aller où le vent les menait quand ils le voulaient.

Les membres de l’Ecarlate ne cherchaient plus à la provoquer ou à lui faire du mal. Semblerait-il que la plupart l’avaient accepté en tant que membre d’équipage, puisqu’elle avait quelque peu prouvé sa valeur malgré les erreurs commises. Elle n’était pas inutile à bord, bien qu’elle soit une femme, elle aidait au mieux de sa capacité. Elle se devait de le faire puisqu’elle se disait qu’à tout moment, ces pirates pourraient la considérer comme indésirable à bord, ou encore pire, la considérer comme une ennemie. Mais en réalité, elle les appréciait. Ils étaient totalement différents des siens, ils appréciaient juste… de vivre au jour le jour.

Elena avait passé le voyage à aider ici et là, à apprendre sur la façon dont un navire fonctionnait parce que c’était quelque chose qu’elle ignorait il y de cela quelques mois. La jeune femme n’avait pas retouché à l’alcool depuis l’incident survenu dans les territoires du nord, et ce, même si certains voulurent l’inciter à se délecter de rhum plusieurs fois.

Puis… elle entendit certains hommes se questionner à propos du Capitaine et surtout, pourquoi il s’isolait sans cesse dans sa cabine? Il était tellement différent depuis qu’il était sorti de cette auberge. D’ailleurs, il n’avait plus jamais adressé la parole à Elena et elle commençait à se demander s’il ne valait mieux pas qu’elle parte lorsqu’ils auraient mis le pied à terre. Elle se devait d’en parler à Theophilus… car après tout ce qui s’était passé, c’était la moindre des choses qu’elle reste s’il avait besoin de son aide. Après tout, il lui avait sauvé la vie.

Lorsqu’elle vu le quartier-maître frapper à la porte du Capitaine, elle se dit qu’il était temps qu’elle aille lui parler. Elle se doutait qu’il souffrait, mais qu’il ne l’admettrait jamais. Peut-être se sentait-il impuissant face à cette situation, ce qui était tout à fait compréhensible. Lorsqu’elle arriva près de la cabine, le colosse s’écarta légèrement pour lui faire une place. Son regard se posa sur le Capitaine, puis sur Kraus qui s’éclipsa quelques instants plus tard.

« Capitaine… » Dit-elle d’une voix douce. « Vous n’avez certainement pas envie de m’adresser la parole, mais je dois savoir ce que vous attendez de moi. » Avait-elle dit en faisant référence à sa façon de l’ignorer dans les dernières semaines. Elle avait essayé de capter son attention, mais sans succès. Elle n’avait pas voulu insister. « Vous pouvez me détester ou me tenir responsable de ce qui est arrivé, ça ne changera rien. Maintenant si vous voulez que je quitte le navire lorsque nous accosterons… » Elle posa son regard sur le sol comme si elle attendait une quelconque réponse, mais il demeurait silencieux. « Qu’importe votre décision à mon sujet, vous devez reprendre le contrôle. C’est votre navire, votre équipage… vous êtes un Seigneur Pirate et rien dans votre état vous empêche de l’être. Vous êtes plus fort que cela, Theophilus et vos hommes le savent. »

Sur ces mots, elle releva les yeux vers lui en espérant que ces paroles le feraient réagir. Une présence féminine à bord avait aussi ses avantages… un homme ne sait jamais comment dire les choses, comment parler de ces choses-là, contrairement à Elena qui arrivait à trouver les mots. Elle espérant que ces mots pourraient lui redonner sa vigueur qu’il semblait avoir perdu. Elle ne souhaitait pas le voir abandonné… L’abandon n’avait jamais été une option dans l’esprit d’Elena.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lunesmerak.forum-canada.com
Seigneur Pirate
avatar
Messages : 308
Age : 27

MessageSujet: Re: A l'aube d'un nouveau départ, les côtes du Kandor. [Elena et ?]   Dim 24 Mai - 11:23

Une fois que la Demoiselle fut entrée dans la Cabine et que l'échange de regard qui s'en suivit fut achevé, le Quartier-Maître quitta la pièce plus serein. Il avait enfin les réponses à ses quelques questions et savait désormais à quoi s'en tenir avec son Capitaine. Une voix douce et qu'il n'avait pas entendu ou voulu entendre depuis un moment parvint jusqu'à ses oreilles, à vrai dire il ne prêtait déjà pas plus que cela attention à la Thériantrophe. Celle-ci semblait elle aussi avoir plusieurs questions tout comme son prédécesseur d'ailleurs, était-ce devenu à la mode depuis qu'il n'avait pas montré le bout de son nez sur le pont du Navire ? Tout le monde paraissait bien curieux et beaucoup trop impliqué à son goût. Tandis qu'elle avait tenté de capter son attention, le Seigneur Pirate reprit dans un premier temps ses activités sans réellement se soucier d'elle.

Elle souleva un point intéressant, est-ce qu'il la tenait responsable de cette situation ou est-ce qu'il la détestait tout simplement ? A moins que ça ne soit les deux à la fois, il n'y avait pas encore vraiment songé. C'était un point auquel il n'avait pas de réponse, du moins, il n'avait pas cherché à en avoir, car il était tout bonnement partagé entre plusieurs sentiments dont certains qu'il n'avait plus ressentit depuis un moment. Écoutant vaguement les propos qu'elle pouvait tenir à son encontre, Théophilus prit une grande inspiration pour ne pas perdre son calme avant de rétorquer :


« Pardon ? J'ai du mal comprendre, aurais-je perdu mon titre de Capitaine au cours de cette discussion ? » Dit-il en faisant référence à ces derniers propos.

Se redressant, il approcha de la Jeune femme lentement avec un air semblable à celui qu'il affichait lors de leur première rencontre. Brusquement, son poing vint se loger dans la poutre située juste à quelques centimètres du visage de cette dernière fissurant le bois dont elle était fait.


« Tout comme je n'étais pas disposé à t'écouter à l'auberge, je ne le suis pas plus aujourd'hui. Je n'ai que faire des discours d'une enfant un peu trop impétueuse. N'oublie pas où est ta place sur ce Navire et que tu le veuilles ou non, tu fais désormais partie de l'équipage. »

Retirant lentement son poing de la poutre, il essuya le dos de sa main sur lequel se trouvait quelques copeaux de bois sur la joue d'Elena avant de lui tourner le dos. Récupérant sur le chemin son Tricorne qu'il enfila, il fit demi-tour pour faire de nouveau face à la Jeune femme.

« Soit ! Je vais faire l'effort de me montrer magnanime et t'accorder un choix lorsque nous aurons mouillé sur la côte. En temps normal, il n'existe pas la moindre possibilité de quitter mon commandement si ce n'est celle de trépasser, ce qui pour le moment n'est pas le cas. En revanche, si je t'accorde cette éventualité, sache que tout cela ne donnera lieu qu'à un simple sursis pour toi. » Marquant une pause, il reprit : « J'oubliais, en quittant mon équipage sache que mon accord ne tien plus et que lors de mon prochain passage sur les terres du Sud, j'obtiendrais ce que je suis venu chercher la dernière fois. »

A vrai dire, il la laisserait certainement quitter le Navire sans mal. Mais connaissant Théophilus, il ne laisserait pas cette dernière saine et sauve longtemps, ne quitte pas son équipage qui veut.

« J'oubliais... Tu as dit si je voulais... Mais la véritable question est, est-ce que toi tu veux quitter le Navire ? » Ponctua Théophilus en s'adossant sur le bureau face à Elena. S'il semblait avoir perdu ses bonnes vieilles habitudes et sa combativité, il n'en était rien et avait une nouvelle fois eut l'occasion de réfléchir à beaucoup de choses et surtout préparer énormément de choses diverses... Une fois sur le Kandor, les choses allaient changer de gré ou de force.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fauve
avatar
Messages : 399

MessageSujet: Re: A l'aube d'un nouveau départ, les côtes du Kandor. [Elena et ?]   Lun 25 Mai - 18:57

La réaction du Capitaine de l’Ecarlate ne se fit pas attendre, ce qu’Elena avait prédit. Chaque fois, il réagissait promptement, faisant très bien comprendre à la Thériantrophe du Sud ce qu’il pensait et surtout, qu’il en avait rien à faire de ses propos. Ce qu’elle pouvait bien avoir à dire semblait lui passer dix pieds par-dessus la tête. Au début, Elena avait gardé espoir qu’il puisse l’écouter et malgré ce qu’elle était, qu’il puisse prendre en considération ses conseils… car tout ce qu’elle voulait, c’était faire son mieux pour l’aider. Mais à présent, alors qu’elle écoutait ses réponses dans lesquelles pouvaient se percevoir, en quelques sorte, une haine profonde… ou plutôt de la colère, elle ne saurait dire si elle souhaitait avoir encore espoir. Même la façon d’agir du seigneur pirate venait confirmer ses doutes. Le Capitaine n’appréciait vraiment pas sa présence, que pouvait-elle faire de plus? Elle ne broncha pas lorsqu’il frappa sur la poutre au-dessus d’elle, son visage s’étant assombrit tranquillement.

Silencieuse, elle contempla Theophilus après la question qu’il venait de lui adresser, pour mettre fin à son discours. La tentation de quitter l’Ecarlate était bien présente, et aujourd’hui plus que n’importe quel autre jour passé sur ce navire. Pourquoi? Juste par l’attitude qu’avait Theophilus envers elle, qui la faisait sentir étrangement mal. Malgré les évènements qui avaient eu lieu en Arana, elle avait appris à l’accepter, à se faire à l’idée que son avenir ressemblerait à ça… à la piraterie. Mais pour cela il fallait qu’elle se soit sentie un tant soit peu utile, surtout aux yeux de celui qui prenait les décisions à bord. Ce n’était plus le cas aujourd’hui. Elle s’approcha de l’homme en soutenant son regard.

« J’ai accepté de vous suivre sur ce navire pour sauver mon peuple. Je me dois d’honorer cette décision. » Elle marqua une pause afin de peser ses mots. Il n’y avait plus rien à faire à présent pour convaincre le Capitaine de l’écouter un tant soit peu. « Pour cela, en tant qu'enfant impétueuse, je respecterai donc mon engagement et je resterai sur le navire. Quoi qu’il m’en coûte… »

Cette dernière phrase faisait surtout référence à l’avenir qui lui serait réservée. Elena avait toujours eu tendance à vouloir évoluer rapidement, peu importe le domaine, elle réussissait toujours à se démarquer. Ce n’était pas le cas sur ce navire et si elle se devait de devenir pirate, elle le ferait pour son peuple, mais elle perdrait surement nombreuses de ses valeurs et devrait renoncer à sa façon de penser car de toute façon, tout cela n’avait plus d’importance ici. C’était le prix à payer pour protéger les siens.

« Pour répondre à votre question, il y a quelques temps, j’aurais pu vous dire que je m’y faisais bien à cette vie. La possibilité de voir le monde y étant pour quelque chose… et le fait qu'on apprend à vivre avec cette grande famille qu'est l'Ecarlate. Je m'y suis un peu attaché. Mais… ça c’était avant, quand je ne lisais pas autant de colère dans votre regard... Je commençais à vous apprécier, Theophilus… vraiment. »

Et elle l'appréciait sûrement un peu trop. Après ces paroles, elle adressa un signe de tête respectueux au Capitaine et quitta la cabine tout aussi rapidement sans regarder en arrière. Elle avait surtout peur qu’il n’apprécie pas sa franchise, comme il l’avait si bien fait ces derniers temps. Surement qu’Elena aurait du opter pour le silence cette fois, mais elle avait toujours été franche et ça ne changerait pas. Même après avoir quitté la cabine, elle se sentait triste... mais décida, encore une fois, de se renfermer sur elle-même afin de faire taire ces émotions indésirables qui n'avaient pas leur place ici. Elle se devait d'être forte et de ne rien laisser transparaître.

En arrivant sur le pont, elle constata les côtes qui se rapprochaient de plus en plus. Le Kandor…. C’était la première fois qu’elle pouvait admirer ce paysage magnifique. La jeune femme remarqua aussi l’agitation des membres d’équipage et des navires à l’horizon. Il s’agissait sûrement de la flotte d’Ekalesias qui n’appréciait pas de voir le pavillon des pirates !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lunesmerak.forum-canada.com
Seigneur Pirate
avatar
Messages : 308
Age : 27

MessageSujet: Re: A l'aube d'un nouveau départ, les côtes du Kandor. [Elena et ?]   Mer 27 Mai - 10:09

Après avoir ponctué son dialogue d'une question plus qu'à double tranchant pour la Jeune femme, cette dernière marqua un long silence, certainement cherchait-elle à tourner ses mots de la meilleure façon qui soit ou tout simplement qu'elle ne savait pas exactement ce qu'elle voulait en étant encore au jour d'aujourd'hui à bord de l'Ecarlate. Après coup, elle s'approcha de Théophilus soutenant son regard, à cet instant le Seigneur Pirate serra le bord de la table, après ce court échange et les propos tenus par le Pirate, elle trouvait encore le moyen de se montrer aussi sûre d'elle. Et alors qu'elle poursuivit dans ses explications, elle manqua une nouvelle fois de s'attirer les foudres du Thériantrophe qui il y a de ça quelques minutes venait pourtant de la mettre en garde quant à ses écarts de comportement envers celui qui à bord de ce Navire représente l'autorité. Mais il n'eut pas le temps de dire quoique ce soit, qu'Elena lui adressa un rapide signe de tête pour le saluer et quitter la Cabine de ce dernier aussi rapidement qu'elle y était entrée.

Encore adossé sur son bureau, Théophilus arracha brusquement un bout du rebord de cette dernière sous l'effet de la colère. Cette Elena avait le don de le mettre dans des états dont il se passerait bien. Il en venait encore à se demander si l'obliger à le suivre avait été une bonne idée, de temps à autre, l'idée de lui faire subir le supplice de la planche un boulet aux pieds traversait l'esprit du Seigneur Pirate. Mais il n'en faisait jamais rien, préférant supporter ces caprices ou ces remarques appeler ça comme vous voulez. Mais tout juste eut-il le temps de se remettre de ses émotions que les cris de la Vigie alertèrent le Pirate qui d'un pas déterminé décida enfin de quitter sa cabine, Manteau sur le dos et tricorne sur la tête, l'équipage allait retrouver le bon vieux Seigneur Pirate auquel ils étaient tant attachés depuis toutes ces années. Sa dernière main valide ne manqua pas d'agripper sa lame au passage qu'il déposa à l'intérieur de son fourreau d'un geste ample et vif.

Sur le pont supérieur, la voix de Kraüs résonnait déjà depuis un moment préparant les Pirates comme il se doit et remettre chacun à son poste le plus rapidement possible. Quelques regards se posèrent sur le Seigneur Pirate lorsqu'il quitta sa cabine, mais aucun des pirates environnant ne s'attarda trop longuement sur lui. Approchant la proue de l'Ecarlate, il sortit alors une longue-vue de l'intérieur de son manteau pour observer les Navires au loin.


« ... » Un soupire échappa au Capitaine lorsqu'il put apercevoir les étendards de la Marine d'Ekalesias. Cette vermine était encore pire que les Pirates eux-mêmes, elle était sur tous les fronts et toujours là où on les attend le moins. Alors la voix roque de Théophilus résonna sur les ponts brisant l'agitation des Pirates :

« Aux armes, préparez-vous à lancer l'attaque. Nous frapperons les premiers, l'effet de surprise fera le reste. » Il prit par la suite plusieurs secondes pour chercher quelqu'un du regard, jusqu'à trouver la personne qu'il cherchait : « Elena à la barre, tu mèneras l'assaut. Quartier-Maître, faites préparez la première batterie de canons. »

Aussitôt, Théophilus fit demi-tour en rangeant sa longue-vue et prit la direction du pont supérieur pour atteindre la barre aux côtés d'Elena. Non pas qu'il n'avait pas envie de prendre la barre à ce moment précis, dévorer de la Marine faisait partie de ses petits péchés mignon, mais il allait falloir qu'elle se rende utile si elle souhaitait vraiment rester à bord du Navire, car comme tout le monde pouvait le savoir, Théophilus avait la fâcheuse habitude de changer d'avis sur un simple coup de tête. Une fois à hauteur de la Jeune femme, il jeta un regard aux hommes plus bas prêt à démarrer sur un simple mot. Tournant lentement la tête vers Elena, il se doutait pertinemment qu'elle ne savait pas vraiment quoi faire dans un tel moment, alors il allait pour une fois et pour le bien de tous faire l'effort de lui expliquer quoi faire.

« Quand nous serons à bonne distance, vire de bord et tien le cap. »

C'était une manœuvre relativement simple même pour une débutante, encore fallait-il avoir la force suffisante pour tenir la barre lors du changement brusque de direction. Le tout était de surprendre l'ennemi car visiblement, celui-ci n'avait pas encore pris conscience qu'ils avaient affaire à l'un des trois Seigneurs Pirates et que la poignée de Navires présents ne représentait pas de réel danger pour l'Ecarlate.

« Trois malheureux Navires pour nous accueillir ? Je suis déçu. » Lança Kraüs à côté de Théophilus et Elena.

« C'est ce qu'on appel être au mauvais endroit, au mauvais moment. »

Il restait encore à savoir si Elena serait suffisamment prête pour faire face à ce type d'affrontement qu'elle n'avait encore jamais pu vivre et cela même à bord de l'Ecarlate, rare était les inconscients sur la route de l'imposant Navire, bien qu'en surnombre ces derniers obligeaient régulièrement le Seigneur Pirate à battre en retraite comme lors de sa mésaventure sur les côtes du continent de la Jeune femme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fauve
avatar
Messages : 399

MessageSujet: Re: A l'aube d'un nouveau départ, les côtes du Kandor. [Elena et ?]   Jeu 28 Mai - 19:49

Ne sachant trop que faire dans une telle situation, Elena demeura silencieuse en scrutant l’horizon, jusqu’à ce que, à sa grande surprise, le Capitaine sorti de sa cabine suite aux cris de la vigie. Son regard se posa aussitôt sur lui afin de tenter de déchiffrer l’expression de son visage… mais il semblait de nouveau serein et en pleine possession de ses moyens. Comment faisait-il pour passer de la colère à un tel contrôle de lui-même en si peu de temps, alors que lorsqu’il était sous la forme animale, il perdait le contrôle? C’est une question qui resterait surement sans réponse, elle n’avait pas l’intention de lui rappeler ce moment qui avait fait tout basculer.

Les matelots s’agitaient sous les ordres du Seigneur pirate et lorsqu’il s’adressa à la thériantrophe, elle fut totalement prise par surprise. Pardon? Il voulait lui confier la barre du navire dans une telle situation, et ce, après cette conversation qu’il n’avait visiblement pas apprécié? Décidemment, c’était un homme mystérieux qu’elle n’arrivait pas à comprendre. Sans poser de question, la jeune femme alla s’installer devant la barre, les prunelles remplies d’incompréhensions, mais aussi teintées d’une certaine crainte. Elle n’avait aucune, mais alors là, aucune idée de ce qu’elle devait faire. Jetant un regard au Capitaine qui venait de tourner la tête vers elle, Elena acquiesça malgré le peu de confiance qu’elle s’accordait pour réussir une telle manœuvre. À bonne distance? Comment devait-elle savoir quelle est la bonne distance?

La jeune guerrière ferma les yeux un instants afin d’inspirer profondément, puisqu’elle était soudainement stressée par cette situation. Elle ne souhaitait pas, une fois de plus, mettre en colère Theophilus. Plus ils avançaient vers le navire, plus on pouvait sentir qu’elle était nerveuse. Au dernier instant, alors qu’elle pensait qu’ils étaient au bon endroit, elle jeta un bref regard au quartier-maître qui lui fit un léger signe de tête, comme pour approuver son geste, ou pour lui dire d’avoir confiance en elle, elle ne saurait dire exactement. Elle s’exécuta aussitôt en donnant toute son énergie pour que la manœuvre réussisse.

Soulagée, elle constata que le navire vira complètement de bord, se mettant en position d’attaque, canons face aux trois navires de la flotte d’Ekalesias. Pendant une fraction de seconde, elle se demanda si la distance entre les canons et les navires était adéquate, car elle n’avait jamais assistée à une attaque entre navires, mais elle le saurait bien assez tôt.

Ses deux mains restèrent accrochées à la barre, fermement, comme si elle ne voulait pas s’en défaire, et elle fixa les trois navires les yeux écarquillés. Elle n’arrivait pas à croire qu’elle se battrait contre des humains… ces mêmes humains qui, il y a de cela environ deux cents ans, avaient été pratiquement anéantis dans cette guerre qui avait ravagée le Kandor. Rien n’avait réellement changé au fond…

La voix du Capitaine retenti de nouveau, mais cette fois c’était pour déclencher l’attaque. Si tôt, elle entendit le bruit assourdissant des canons qui se fracassaient contre les navires ennemis. Heureusement, la distance était bonne. Le temps que les autres navires prennent place pour se mettre en position d’attaque, l’Ecarlate aurait fait quelques dommages considérables.Ce qui devait arriver arriva, les navires furent finalement placés en position d'attaque. Elle posa son regard vers le Capitaine comme si elle attendait des instructions, parce que si elle devait encore restée à la barre, il devrait lui dire quoi faire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lunesmerak.forum-canada.com
Seigneur Pirate
avatar
Messages : 308
Age : 27

MessageSujet: Re: A l'aube d'un nouveau départ, les côtes du Kandor. [Elena et ?]   Lun 1 Juin - 6:48

Observant patiemment l'Ecarlate progresser sur l'eau, toutes voiles dehors, Théophilus apparaissait confiant et cela même s'il s'agissait de la seconde fois qu'Elena prenait la barre du Navire. Enfin, lorsqu'elle fut arrivée à bonne distance et sous l'approbation du Quartier-Maître que le Capitaine fit mine de ne pas voir, Elena vira de bord changeant brusquement de cap empêchant toutes tentatives de battre en retraite totalement vaines. D'un mouvement de bras, il fit carguer les voiles pour faciliter la manœuvre à la jeune Femme avant de se tourner en direction des Navires de la Marine d'Ekalesias. Un petit sourire amusé se dessina sur les lèvres de Théophilus tandis qu'il continuait d'observer l'horizon sans un mot, sans un geste.

Soudain, la voix roque du Capitaine vint résonner sur l'ensemble du Navire, puis celle du Quartier-Maître afin de faire porter celle-ci encore un peu plus loin. Ça y est, l'ordre de faire feu fut donné, les premiers canons vinrent souffler leur projectiles contre les coques des bâtiments ennemis. Dans un fracas assourdissant, l'Ecarlate fut le premier à frapper comme à son habitude, bien loin de manier les attaques éclairs à la perfection de part son extrême lenteur sur l'eau, le Seigneur Pirate s'arrangeait souvent pour frapper le premier et causer un maximum de dégâts pour maintenir l'avantage. Alors qu'ils tentaient encore de se mettre en position pour frapper, le bois des navires craquaient de part et d'autres, la distance entre leur Navire et l'Ecarlate était suffisante pour avoir une force de frappe plus que correct. Bien entendu, quelques projectiles manquèrent leur cible, après tout les avancées en matière de canons étaient encore à faire malheureusement.

Après des minutes paraissant longues certainement interminables pour la Marine, les Navires furent en mesure de riposter. Mais bien loin d'adopter la bonne méthode, ils se positionnèrent de manière à barrer la route des côtes du Kandor à l'Ecarlate. Elena tourna alors la tête en direction du Seigneur Pirate se posant sûrement un bon nombre de questions et notamment comment agir dans de tels circonstances. Sans même tourner la tête vers Elena, Théophilus entrouvrit les lèvres pour répondre aux interrogations de cette dernière.


« Redresse la barre, nous allons les éperonner. » Dit-il sans réellement se soucier de l'attaque qui allait être lancée sur l'Ecarlate.

Même s'ils étaient trois, les malheureux canons de la Marine ne perceraient sans doute même pas la coque de l'Ecarlate, mais les dégâts sur la coque et les différents ponts pourraient être un temps soit peu problématique s'ils s'avéraient être trop conséquent. Et pendant que Elena était à la manœuvre pour redresser le Navire, les premiers coups de canons retentirent à l'opposé et les premiers projectiles vinrent s'abattre sur la carcasse du Vaisseau emportant par la même occasion quelques Pirates tandis que Théophilus ne bougeait pas d'un pouce sur le pont supérieur patientant jusqu'à ce que l'Ecarlate frappe de plein fouet l'un des navires à l'aide de son éperons. Durant tout ce remue ménage, les voiles furent de nouveau lâchées laissant le souffle du vent se charger d'emporter le Navire contre celui de la Marine.

Désormais, il n'y avait plus beaucoup de solutions, soient ils seraient en mesure de manœuvrer suffisamment rapidement pour éviter l'impact soit l'un d'entre eux sombrerait offrant l'opportunité à la Marine de tenter d'aborder l'Ecarlate en espérant un temps soit peu qu'ils ne soient pas suffisamment stupides pour agir de la sorte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fauve
avatar
Messages : 399

MessageSujet: Re: A l'aube d'un nouveau départ, les côtes du Kandor. [Elena et ?]   Mer 3 Juin - 18:10

Les mains de la jeune femme serraient la barre si fort qu’elle en avait mal, mais ses pensées allaient dans tous les sens et il s’agissait de la seule façon de contrôler ce à quoi elle s’exposait… notamment au stress, mais aussi à une certaine crainte. Dans les terres du Sud qu’était Arana, elle avait toujours eu l’avantage, car elle était dans son élément. Elle savait toujours quoi faire en cas de problème pour s’en sortir et connaissait chaque parcelle de cette jungle. Ici, elle se sentait vulnérable et surtout, à découvert sur ce navire qui allait bientôt recevoir une contre-attaque. Elle pouvait à tout moment être touchée par un projectile et c’en serait fini pour elle. Elena vida son esprit et décida de s’en remettre à l’expérience du Capitaine Vonërsh. Après tout, il était bien le premier à avoir réussi à la déjouer du ses propres terres, du moins suffisamment pour qu’elle soin contrainte à rejoindre l’Ecarlate dans le but de sauver son peuple.

Sans même la regarder et d’une façon aussi froide qu’à son habitude depuis un certain temps, quelques paroles suffirent pour qu’elle comprenne ce qu’elle avait à faire. Elle redressa donc la barre, tel que demandé, pour que le navire poursuivre sa course vers l’un des navires de la marine. Cette manouvre visait clairement à le faire sombrer dans les abysses et Elena se surprit à penser à ce qui arriverait à tous ces pauvres matelots à bord… Cette question ne traversa toutefois pas ses lèvres et elle continua de fixer les ennemis qui se dressaient devant eux.

L’impact fut violent, si bien que la barre s’enfonça dans son ventre pour laisser place à une douloureuse ecchymose. Quelques maux de cœur vinrent briser sa concentration, car c’était au niveau de l’estomac qu’elle reçut le coup,

L’attaque eu l’effet escompté, puisque le bois de la coque du navire ennemi se fissura pour laisser entrer l’eau et permettre à l’océan d’ajouter une pièce à sa collection d’épaves. Plusieurs matelots sautèrent à l’eau alors que d’autres refusèrent de quitter le navire. Ceux qui purent être récupérés par leurs confrères le furent, les autres furent emportés par l’océan.

Contre toute attente, les deux autres navires battirent en retraite, tant bien que mal. Surement que leurs Capitaines connaissaient la réputation de Theophilus Vonërsh et ne souhaitaient pas se trouver sur sa route, ne serait qu’une seule seconde. Le confronter les mèneraient probablement dans les profondeurs de l’océan, ce qu’ils redoutaient.

Les pirates à bord de l’Ecarlate s’écrièrent, réjouit par cette victoire pour le moins fracassante. Ils avaient retrouvés leur Capitaine par la même occasion et Elena pouvait bien le voir sur les visages qu’ils étaient fiers. Quant à elle, Elena resta silencieuse et fixa les navires qui s’éloignaient vers les côtes, vers un endroit plus sécuritaire pour eux.

Lentement, elle lâcha la pression qu’elle exerçait sur la barre, soulagée de ne pas avoir été percutée par un projectile, soulagée également que Theophilus n’ait pas été blessé… encore.

« Puis-je vous être utile pour autre chose Capitaine Vonërsh ? » Dit-elle de façon très formelle, toujours le regard vers les navires. Elle avait décidé d’agir comme simple matelot, sans plus. Il ne voulait pas de son opinion, pas de son aide, alors rien ne servait de s’entêter. Elle se refermerait, tel qu’elle l’avait toujours fait, c’est de cette façon qu’elle ne serait pas blessée, et de cette façon qu’elle cesserait de s’attacher.

Maintenant, allait-il décidé de rejoindre les côtes du Kandor? Est-ce que ces navires de la marine, humiliés, iraient chercher des renforts ? Elle ignorait comment ça se passait lorsque les navires pirates souhaitaient accostés… car la plupart du temps quand ils le faisaient, c’était parce qu’ils cherchaient quelque chose.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lunesmerak.forum-canada.com
Seigneur Pirate
avatar
Messages : 308
Age : 27

MessageSujet: Re: A l'aube d'un nouveau départ, les côtes du Kandor. [Elena et ?]   Sam 13 Juin - 11:03

Toujours stoïque face à la charge qu'il venait d'ordonner, Théophilus fixait le navire prit pour cible avec une assurance déconcertante. Dans un tel moment, il n'y avait pas lieu d'être de faire preuve d'état d'âme, en tant que Pirate il y avait un point essentiel à connaître lorsqu'il s'agissait de faire face à la Marine, pas de quartier ! Dans tous les cas, il ne pouvait y avoir qu'un seul survivant dans une telle bataille et aujourd'hui, ce serait les Pirates. A quelques mètres de l'impact, on pouvait lire l'effroi sur le visage de certains membres de l'équipage ennemi, certains venaient sans doute de réaliser que le pavillon qui était hissé n'était autre que celui de l'un des trois Seigneurs Pirates. Mais il était trop tard pour ça, car toutes manœuvres étaient désormais impossibles à envisager. Pour ne pas se faire éjecter lors de l'impact, le Capitaine Pirate agrippa la rambarde la plus proche fermement tout en se préparant à la collision.

Brusquement, plusieurs membres de l'Ecarlate furent projetés de part et d'autres tandis que Elena à la barre elle se retrouvait dans une situation peu confortable en sachant que la solidité de la barre qu'elle avait d'enfoncé dans le ventre était suffisante pour causer une douleur assez inconfortable. Quant au Navire qui venait d'être percuté, il avait été éventré presque entièrement laissant s'engouffrer l'eau à l'intérieur à toute vitesse. Et ce fut la débandade, des matelots abandonnèrent le vaisseau tandis que d'autres se voulaient certainement plus courageux et honorables en cherchant à sombrer avec le Navire. Quand il se redressa, Théophilus croisa le regard béant du Capitaine de la Marine, affichant un infime sourire en guise de réponse le Seigneur Pirate se tourna ensuite vers son équipage pour en prendre la mesure de l'impact.

Mise à part quelques blessés, les pertes et les dégâts ne semblaient pas plus lourd que d'habitude en sachant qu'il en fallait beaucoup plus que cela pour immobiliser l'Ecarlate. Des cris de joie vinrent retentir à bord tandis que les deux autres Navires battaient lâchement en retraite pour la plus grande déception des Pirates qui souhaitaient encore en découdre avec eux. Toutes armes dehors, les pirates laissaient exploser leur joie en tirant dans les airs et en brandissant leur arme droit vers le ciel. Hochant brièvement la tête, Théophilus se tourna ensuite vers Elena qui lui adressa enfin la parole tout en relâchant l'étreinte frénétique dont elle avait été victime sur le barre. D'un regard toujours aussi froid que celui qu'il avait toujours affiché, il observa la Jeune femme de la tête aux pieds tandis qu'elle ne semblait plus lui prêter la moindre attention.


« Oui. » Se contenta-t-il de répondre avant de poursuivre : « Occupe toi de me fournir un rapport convenable sur les pertes et les dégâts de l'Ecarlate. » Dit-il froidement avant de reprendre en prenant une légère inspiration : « Et occupe toi de cet hématome. »

« Capitaine Vonërsh, quels sont vos ordres ? » Répliqua Kraüs lorsque Elena s'écarta de son chemin.

« Mettez les chaloupes à l'eau, nous nous rendons dans le Kandor. J'ai besoin d'informations et nos informateurs semblent avoir disparu depuis bien trop longtemps à mon goût. » Dit-il avant de se diriger vers sa chaloupe qui venait d'être mise à l'eau. D'un petit saut, il s'installa à bord toujours équipé de sa lame et de sa tenue de Capitaine Pirate. « Tâche de m'envoyer Elena lorsqu'elle aura terminé. » Ponctua Théophilus en s'adressant à Kraüs.

Installé dans la barque, le Seigneur Pirate observait l'horizon, Archenior n'était pas sa principauté préférée mais à défaut d'être confronté avec la Marine d'Ekalesias tout de suite ce n'était pas plus mal. D'autant qu'ici, l'Ecarlate pouvait être parfaitement mis à l'écart pour éviter d'être remarqué trop vite. Quand aux deux Navires ayant pris la fuite, le temps que ces derniers parviennent à appeler des renforts, le Seigneur Pirate et son équipage seraient certainement très loin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fauve
avatar
Messages : 399

MessageSujet: Re: A l'aube d'un nouveau départ, les côtes du Kandor. [Elena et ?]   Mar 16 Juin - 19:20

Tel qu’elle s’en doutait, la froideur du Capitaine était toujours de mise alors qu’il répondit à la jeune femme sur ce qu’il attendait d’elle à présent. Elle hocha tout simplement la tête, les yeux rivés vers l’horizon et quitta son poste pour accomplir les tâches demandées.

Elle commença par faire le tour de l’équipage afin de connaître le nombre de blessés et le nombre de morts. Ça rentrait dans l’équation lorsque l’on décidait de s’attaquer à la marine royale, elle l’avait bien constaté. La plupart des pirates à bord n’avait subi aucune blessure. Au moins une vingtaine avait des blessures mineures, dont Elena qui ne se souciait pas de sa propre santé. Trois hommes étaient dans un état très critique, ils ne passeraient surement pas la nuit. Il y avait deux morts, l’un d’eux ayant passé par-dessus bord lors de l’impact, l’autre avait reçu des projectiles qui l’avaient tué sur le coup.

Après avoir fait son possible pour soigner les hommes dont l’état de santé était précaire, elle s’afféra à constater les dommages matériels. Il y avait bien quelques trous ici et là dans la coque du navire, mais rien de bien grave, du moins, selon ses connaissances mineures. L’avant du navire était un peu plus amoché, par contre, vu la manœuvre qu’ils avaient dû utiliser. Les réparations devraient donc se concentrer d’avantage à cet endroit. L’une des voiles s’était un peu déchirée pendant l’attaque.

Une fois qu’elle eut terminé, elle consigna les informations dans un rapport détaillé qu’elle prit soin de déposer sur le bureau du Capitaine. Quand elle ressorti, le quartier maître l’intercepta.

« Tu dois aller rejoindre le Capitaine à terre. »

Elena releva les yeux vers lui, toujours aussi silencieuse. Son esprit était ailleurs, mais elle acquiesça et le suivit près d’une embarcation où deux pirates l’attendaient pour la conduire à bon port. Avant d’embarquer, elle se retourna vers Kraüs.

« Merci » Dit-elle dans un souffle, faisant référence à  ce qu’il avait fait pour elle pendant la bataille qui venait juste de se terminer. Grâce à lui, peut-être pourrait-elle acquérir ne serait-ce qu’un peu de confiance en elle… chose qui lui était bien difficile dans ces eaux tumultueuses, dans ce monde de pirates et sur un navire qu’elle apprivoisait tranquillement.  

La guerrière grimpa dans la barque et se laissa bercer sur les eaux jusqu’aux côtes d’Archenior. La jeune femme fut d’abord éblouit par les différents plateaux, typiques du Kandor, mais aussi par l’architecture impressionnante qui différait littéralement de ce qu’elle était habituée de voir dans la jungle d’Arana. Les humains étaient talentueux pour la construction de tels bâtiments, des bâtiments majestueux qui contrastaient avec le paysage Kandorien. Chose certaine, ces humains vivaient beaucoup plus dans le luxe que pouvaient vivre les Thériantrophes… et pour cela, elle les enviait d’oser autant.

Elena descendit sur le quai, mais n’aperçut pas le Capitaine de l’Ecarlate. La dernière fois qu’il l’avait laissé seule sur un continent inconnu, elle s’était retrouvée dans une taverne en train de boire avec un homme qu’elle ne connaissait pas, simplement dans le but d’obtenir un peu de nourriture.

Cherchant aux alentours, elle finit par le trouver au milieu de ce qui avait l’air d’un marché. Il passait inaperçu dans cette foule, les humains ne se préoccupant pas les uns des autres. Elena s'approcha de lui, se faufilant à travers la masse...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lunesmerak.forum-canada.com
Seigneur Pirate
avatar
Messages : 308
Age : 27

MessageSujet: Re: A l'aube d'un nouveau départ, les côtes du Kandor. [Elena et ?]   Ven 26 Juin - 3:46

Une fois la barque à l'eau, Théophilus s'installa en observant encore et toujours l'horizon qui approchait au fur et à mesure que la chaloupe approchait des côtes. Ils étaient encore loin de la Capitale d'Archenior, mais la région offrait tout de même quelques ports à disposition pour les Navires marchands et autres convois en tout genre. Il fallut bien de longues, très longues minutes pour pouvoir enfin accoster à quai et enfin mettre pied à terre après de longues semaines à naviguer en mer. Une fois que la barque fut amarrée, Théophilus et quelques hommes débarquèrent en veillant à ce qu'ils ne soient pas directement intercepté par les forces militaires humaines. Une poignée fut laissée près de la barque pour anticiper une éventuelle retraite Pirate, tandis que le Seigneur Pirate lui s'enfonçait dans la foule encore subjugué par le spectacle du Navire qui au loin, trop loin d'ailleurs pour véritablement apercevoir quoique ce soit finissait de sombrer suite à la charge de l'Ecarlate.

Tricorne et cape de Pirates sur le dos, Théophilus progressait lentement dans la foule observant les alentours discrètement, l'architecture et tout ce qui pouvait toucher aux aptitudes humaines ne l'intéressait pas vraiment. D'autant que même en tant que Pirate, au fond de lui le Thériantrophe savait que le Nord valait nettement mieux que tout ce qui avait pu être construit à ce jour. Mais il se garderait bien de le dire, bien trop attaché à sa fierté et son appartenance aux Pirates depuis quelques décennies. Poursuivant son chemin jusqu'à ce qui semblait être un marché, le Pirate commençait à sentir quelques regards se poser sur lui, mais il comprit rapidement que cela n'avait rien à voir avec son statut de Pirate quand bien même il avait été reconnu en tant que Seigneur Pirate, la perte de son bras était suffisante pour attirer l'attention et les regards interrogateurs, certains affichaient ce qui aurait pu être de la pitié tandis que d'autres n'oubliaient pas qu'il s'agissait d'un Pirate et que tout cela était certainement amplement mérité. Heureusement pour lui, ces regards insistants ne duraient pas bien longtemps lui permettant par la même occasion de poursuivre son chemin sans trop se faire remarquer.


« Je t'écoute. » Dit-il en tournant la tête alors qu'Elena venait tout juste de la rejoindre. Ne perdant pas de temps, pour l'heure Théophilus désirait obtenir le rapport d'avarie de l'Ecarlate. D'un petit mouvement de main, il fit signe à cette dernière de le suivre à travers la foule.

Main posée sur le manche de sa lame, le Seigneur Pirate avait décidé de se dégourdir un peu les jambes, ne prêtant pas vraiment attention au but premier de cette visite sur les côtes du Kandor. Marquant une courte pause pour faire face à la mer, le Capitaine observa l'Ecarlate abaisser le pavillon et s'éloigner des côtes d'Archenior. Voilà comment s'organisait une équipage de Pirates lorsqu'ils avaient en tête de mouiller sur un territoire hostile. Ce n'était certainement pas la meilleure idée qui soit, mais elle était plus que suffisante pour éloigner tous soupçons ou presque.

Soudain, au loin la foule semblait s'agiter tandis que la masse noirâtre s'écartait petit à petit pour laisser passer des soldats. Déjà ? Ils n'avaient pas pu s'organiser si vite pour venir cueillir les Pirates... Une petite garnison avançait encore et toujours dans la foule, tandis que Théophilus lui fit un pas de côté attirant brusquement Elena contre lui, il baissa légèrement la tête vers la Jeune femme en esquissant un petit sourire amusé.


« Ne bouge pas, ils ne sont certainement pas là pour nous. Mais il ne vaut mieux pas tendre le bâton pour se faire battre tout de suite. » Glissa-t-il à son oreille, observant du coin de l’œil la garnison passant devant eux sans y prêter vraiment la moindre attention... A l'exception de deux Soldats qui n'étaient visiblement pas très dupe face à cette situation soudaine et peu convaincante.« Une idée ma chère ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fauve
avatar
Messages : 399

MessageSujet: Re: A l'aube d'un nouveau départ, les côtes du Kandor. [Elena et ?]   Lun 29 Juin - 19:15

Avant même qu’elle n’ouvre la bouche, le Capitaine tourna la tête vers Elena pour lui demander le rapport qu’il lui avait demandé plus tôt. Il semblait plus serein que lors de leur discussion dans sa cabine, ce qui la soulageait en quelque sorte. Évidemment, il était plus agréable de faire partie de son équipage lorsqu’il agissait de la sorte. La Fauve lui emboîta le pas pour le suivre en en commençant par lui parler du nombre de morts et de blessés pour finir par les dommages matériels.

Elle n’eut pas le temps de terminer son rapport que, soudainement, Theophilus l’attira vers elle, d’un geste qu’elle trouva d’abord très surprenant de sa part, mais elle comprit rapidement la raison de son geste quand elle vit quelques soldats s’avancer dans leur direction, d’un pas décidé. L’espace d’un instant, elle crut qu’elle serait arrêtée et jugée pour piraterie, qu’il n’y avait désormais plus aucun espoir pour qu’elle retrouve sa famille, sa terre natale. Elle se crispa légèrement, mais le Capitaine la rassura en lui soufflant à l’oreille qu’ils n’étaient surement pas là pour eux, chose dont elle n’était pas du tout certaine.

Plusieurs soldats passèrent à côté d’eux sans même les regarder, ce qui apaisa légèrement la jeune femme jusqu’à temps que deux hommes s’arrêtent quelques mètres devant eux, comme s’ils se questionnaient à propos d’eux. Ils les avaient repérés si facilement, comment était-ce possible? Surement qu’ils étaient habitués de voir des pirates dans le Kandor, chose très différente d’Arana ou il y en avait très peu.

Sans réfléchir, elle fit la seule chose qui lui vint en tête suite aux paroles de Theophilus qui attendait d’elle une idée pour les sortir de cette impasse. Elle fit quelque chose que son Capitaine ne lui pardonnerait surement pas ; elle l’embrassa, espérant que les soldats cessent de les observer et continuent leur chemin. Ne se préoccupant pas de sa réaction, elle plaça sa main sur son bras et continua jusqu’à ce que les deux soldats reprennent leur route sans regarder en arrière.

Puis, elle recula de quelques pas, gênée par son geste, appréhendant sa réaction. Elle n’avait pas l’habitude d’agir ainsi, préférant toute autre méthode pour se sortir des mauvaises situations. Au moins… cette technique avait bien fonctionné et ils n’étaient plus la cible de soldats d’Archenior.

« Je suis désolée Capitaine. » Dit-elle tout simplement pour briser le silence, en jetant quelques regards autour d’elle, ce qui lui évitait de lui faire face.

Cette situation était bien étrange pour elle puisque d’une part, elle avait l’impression qu’il l’avait incité à poser ce geste et d’autre part, elle n’avait pas réellement cherché une autre solution malgré le temps qu’il manquait. La foule s'était refermée autour d'eux, celle-ci avait préalablement laissé place à la garnison de soldats. Elena se sentait légèrement étouffée, tout était si différent que la vaste contrée d'Arana.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lunesmerak.forum-canada.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: A l'aube d'un nouveau départ, les côtes du Kandor. [Elena et ?]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A l'aube d'un nouveau départ, les côtes du Kandor. [Elena et ?]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouvelle boutique à la Part-Dieu Lyon
» Nouveau départ capillaire !
» Motivation pour un nouveau départ...
» Nouveau départ [Pv Caitlyn et Enora]
» Nathan un nouveau départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Lunes de Merak :: MerakTitre :: KandorTitre :: Archenior-