AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Thériantrophes du Nord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fauve
avatar
Messages : 399

MessageSujet: Thériantrophes du Nord   Lun 29 Déc - 11:52

Thériantrophes du Nord

Maître mot : Survivre

Survivre, c'est un devoir qui prime sur tout, une aptitude et un instinct naturel. Leurs caractéristiques de Thériantrophes n'étant qu'un outil supplémentaire aidant à cela. Un cadeau des Esprits qui ne contrôlent que la magie du Sang. Ils doivent être actifs et sont actifs dans leur processus de survie. Leur histoire le démontre.


Histoire

Voir la section Les Origines où leur histoire est répertoriée.


Destinée

Le Bouclier.

Le Nord est le bouclier, façonné pour survivre par delà les siècles et dans les conditions les plus extrêmes, ils sont chargés de perpétrer leur race quoiqu'il en coûte. Lors des grandes batailles qui ravagent ce monde les deux clans Thériantrophes se rassemblent comme ils l'ont fait à la fin de la Grande Guerre, combattant ensembles ils deviennent une seule race extrêmement puissante et dangereuse, le Nord encaisse la charge adverse et tient bon pendant que le Sud contre attaque avec toute la férocité qui est la leur. Tactique simple mais presque imparable, les Esprits n'ont pas diviser les Thériantrophes en deux clans pour rien. C'est pourquoi chacun a son rôle, afin de mieux se compléter même si des milliers de kilomètres les séparent. Leur Destinée est d'être les protecteurs des Thériantrophes et des Esprits. Ils entretiennent un lien bien plus fort avec les Esprits que leur cousin du Sud. Ils ont une meilleur compréhension de leurs messages et se tournent vers eux bien plus naturellement pour trouver des réponses, ce qui peut sembler les rendre passifs.


Physique

Tout comme les Thériantrophes du Sud la taille des Nordiques varie autant que celle des Humains. Ils disposent d'une force physique légèrement supérieure à la moyenne sans égaler celle de leur cousin du Sud. En revanche leur grande résistance est légendaire. Leur peau nue supporte un froid polaire et seul le blizzard les oblige à se couvrir soigneusement. Ils supportent également très bien les grandes chaleur et la brûlure des soleils. De même les sorts mineurs fondent sur leur peau comme la neige, les lames et les flèches mordent plus difficilement leur chaire qui bien qu'extrêmement douce au touché est aussi dure que le cuir. Ce ne sont pas des colosses, ils semblent même très doux dans leur attitude lorsque vous les voyez pour la première fois, mais ils n'est pas aisé de les blesser. Leur résistance étonnante est leur plus grand atout, ils survivent grâce à elle. Ils disposent d'une endurance très importante et peuvent marcher des jours durant sans s'arrêter ni se fatiguer. Ils ne se déplacent pas au pas de course mais ne s'arrêtent jamais de marcher lorsqu'ils voyagent ce qui leur permet de couvrir de grande distance aussi rapidement qu'un homme à cheval qui lui fera des pauses et ne voyagera sans doute pas de nuit. Globalement, un Thériantrophe du Nord ne se fatigue pas vite même lors d'un effort. Ce qui leur permet de tenir bon en attendant que leur adversaire s'épuise. En raison de leur lien moins étroit avec leur animal totem, les Thériantrophes du Nord ont bien plus une apparence humaine que leurs cousins du Sud, ils ne conservent presque jamais de caractéristiques animales sous leur forme humaine, leur sang est moins mêlé avec celui des bêtes. Leur température corporelle est bien moins élevée que celle des humains et autour des 25°C, c'est entre autre ce qui leur permet de survivre dans un climat polaire mais également très chaud et sec. Leur corps parvient à se maintenir plus facilement à 25°C.


Cycle de vie

Les Thériantrophes du Nord n'ont pas la même espérance de vie que ceux du Sud ni le même cycle de vie. À leur naissance, ils sont tous sous forme humaine, mais ils effectuent leur première transformation souvent bien plus tard que ceux du Sud et avec plus de difficulté. De même, ils mettent plus de temps à maîtriser leur forme animale. Ils atteignent leur taille adulte à quinze ans, ils grandissent un peu plus vite qu'un humain mais pas de beaucoup (rappel : la majorité officielle dans le Kandor est à 16 ans, et un humain atteint sa taille adulte définitive environ vers 18 ans).

Ils vivent en moyenne jusqu'à 60 ans et ont un cycle de vie étonnant, car jusqu'à cinquante cinq ans passés ils paraissent n'en avoir que vingt ou trente et ce n'est que durant les dernières années de leur vie qu'ils vieillissent, très vite, jusqu'à s'éteindre paisiblement, endormi à jamais. Il existe une raison à cela, les Esprits leur on fait ce don de jeunesse afin qu'ils survivent plus facilement. Gardant une condition physique et une résistance optimum jusqu'à leur fin de vie.

Les Thériantrophes du Nord ne peuvent finir leur vie sous leur forme animale, même en cas de mort provoquée, si le Thériantrophe est tué sous sa forme animale il retournera sous sa forme humaine une dernière fois.


Mode de vie

Les Thériantrophes du Nord ont une douceur naturelle étonnante. Ce sont des êtres extrêmement calmes et paisibles, un peu timides aussi mais souriants et francs. On les prend facilement en sympathie, c'est encore une façon de survivre, en société cette fois. Mais ce n'est pas un mensonge ou une duperie de leur part, ils sont réellement ce qu'ils paraissent être. Ils ne s'énervent pas et ne se mettent presque jamais en colère, il faudrait beaucoup les pousser ou s'attaquer à leurs sentiments pour cela. Leur première réaction est plutôt la réserve, le retrait et la tristesse. Ce n'est qu'en cas de sentiment très fort d'injustice, d'impuissance qu'il leur arrive de se mettre en colère.

Ils manquent de volonté et de détermination face à l'inconnu et peuvent sembler souvent un peu passif. Ce n'est pas vrai, en réalité ils sont très actifs, concernant leur propre survie et celle des leurs, mais ils n'osent pas s'aventurer dans l'inconnu par prudence. Ils ne sont pas du genre à prendre des risques. On peut les traiter de lâches mais ils disposent d'une grande intelligence de survie, c'est ainsi qu'ils ont été créé c'est un réflexe, leur façon d'être. Ils se protègent avant tout. En contraste à cela on peut noter qu'ils sont d'un naturel curieux et qu'ils s'intéressent facilement aux autres et au reste du monde. Est-ce dû à leur longue histoire de solitude et d'enclavement ?

Ils agissent moins par instinct que les Thériantrophes du Sud sauf quand il s'agit de situation d'urgence ou de danger dans lesquelles leur instinct de survit prend immédiatement le pas. Toutefois, lorsqu’aucun danger ne pointe, ils prennent le temps de réfléchir calmement et sont des êtres très doux et sereins.

Ils sont également beaucoup moins à l'aise avec leur forme animale, ils ne la considèrent par comme une autre partie d'eux à part entière, ce n'est à leur yeux qu'un outil donné par les esprits afin de les aider à mieux survivre. Ils ne se transforment qu'en cas de besoin et vous ne verrez presque jamais dans leur cité l'un des leur sous sa forme animale. Ils sont très pudiques là dessus, d'autant plus qu'ils se retrouvent nus et sans autre défense que leur extrême résistance après leur transformation.

Outre leur apparente timidité et leur attitude réservé et discrète, ils se comportent entre eux avec une extrême bienveillance et une chaleur très forte. Très doux, ils sont bien loin d'être les barbares polaires que décrivent les histoire du Kandor. Ils faut seulement savoir les apprivoiser ou se laisser apprivoiser. Ils ne sont pas aussi loyaux que leur cousins du Sud et privilégieront toujours les leurs ou eux mêmes, c'est dans leur sang. Mais lorsqu'ils vous font confiance, ils le font vraiment et les trahir les affectera beaucoup. Leur amitié est sincère est réelle, seulement, ils sauveront toujours leur peau avant la votre, ce n'est pas pas égoïsme, ils sont ainsi, c'est dans leur nature.


Capacités & caractéristiques

La transformation animale : À sa naissance, un Thériantrophe est lié par les Esprits à l'âme d'un animal en fonction de son caractère, de sa destinée. La première transformation vient spontanément sans que l'on sache ce qui la déclenche ni quand elle se déclenchera. Avant cela personne ne peut dire quel sera l'animal totem du nouveau-né. Mais contrairement au Thériantrophes du Sud qui accorde une grande importance à leur part animale, les Thériantrophes du Nord ne provoquent jamais de transformation volontairement lorsque l'enfant tarde à le faire de lui même. Il est même déjà arrivé qu'un Thériantrophe du Nord ignore toute sa vie quel était son totem et ne ce soit jamais transformé. Dès lors qu'il a connaissance de son totem un Thériantrophe peut se transformer à volonté en celui-ci, la transformation est beaucoup plus longue au début, mais lorsque le thériantrophe maîtrise bien la transformation, elle est plus courte, voire quelques secondes en cas de danger. Les vêtements subissent le sort appropriés en fonction de la taille de l'animal totem.

Les transformations requièrent de l'énergie, donc il est possible qu'elle soit insuffisante pour prendre une forme humaine ou animale si un thériantrophe se transforme trop souvent. Lorsque cela se produit, l'individu doit récupérer pendant quelques jours ou plus si nécessaire avant de pouvoir se transformer à nouveau. Certaines légendes racontent comment des Thériantrophes peu avisés sont rester piégés à jamais sous une forme ou une autre. En moyenne un Thériantrophe peut se transformer entre 6 et 8 fois par jour avant d'être épuisé lorsqu'il est en pleine possession de ses moyens. Seul le Paladin Animal aurait un contrôle presque absolu. Les transformation partielles sont impossibles, elle est toujours totale, et une fois sous sa forme animal un Thériantrophe bénéficie de toutes les caractéristiques propre à l'animal en ne conservant que son esprit de sa forme précédente. Sous leur forme humaine, leurs sens sont beaucoup plus affûtés. Les animaux totem sont en général ceux que l'ont trouve dans des climats à peu prêt similaires au lieu de naissance du Thériantrophe.

Communication : Les Thériantrophes peuvent communiquer entre eux sous n'importe quelle forme ils se comprendront toujours. Lorsque possible, ils parlent, sinon ils communiquent par la pensée. Qui plus est ce n'est pas de la télépathie mais une conséquence de la magie du Sang qui est la leur. Cela ne fonctionne qu'à courte portée de même que la voix, lorsque la voix ne porte pas, que ce soit par la distance ou le bruit ambiant, les pensées non plus, ils faut alors se rapprocher, se pencher, chuchoter à l'oreille.

Un tempérament naturellement doux et pacifiste : Autant les THériantrophe du Sud sont féroces, autant ceux du Nord sont des être dénués d'hostilité. Ils peuvent se montrer très dangereux lorsque leur vie ou celle des leurs est menacée, mais sinon préféreront toujours la fuite ou l'évitement. Leur talent pour la survie leur dicte cette conduite et les dote naturellement d'un caractère doux et patient afin d'éviter les conflits. Cela les rend passif et lâche aux yeux de certains. Timides et réservés, ils est difficile d'entamer une relation avec eux s'ils ne font pas le premier pas, mais une fois que l'on commence à les connaître, il est difficile de ne pas les prendre en sympathie. Ils se montrent en général compréhensifs et attentifs. Il ne sont pas farouches, mais prudents. Bien entendu ils savent rire et plaisanter, s'amuser, jouer et ils peuvent se montrer très animés lorsqu'ils sont en confiance. Dans la plupart des situations, ils se montreront conciliants, compréhensifs ou éviteront de revendiquer leur position en s'opposant à la vôtre si cela peut mener à une querelle importante. Ils n'ont pas peur de s'affirmer, mais pas au détriment de leur sécurité ou d'une menace ils agissent ainsi. C'est un équilibre sociale qu'ils maintiennent en permanence pour ne pas créer d'incident. En d'autre terme, ils peuvent paraître soumis, mais c'est leur façon de se protéger, en s'adaptant pour survivre.

Résistance, endurance : Tel que mentionné précédemment, ils sont très endurant, que ce soit pour endurer les changements drastiques de climats, ou les coups d'une épée, ils sont faits pour survivre et sont donc naturellement plus résistants et endurants à la douleur. C'est pour cette raison qu'ils peuvent marcher de longues heures sans s'épuiser ou survivre longtemps sans boire ou manger.


Environnement naturel

Le Grand Nord, c'est lui qui les garde en son sein depuis leur exil et qui les protège le mieux de leurs ennemis. Ils sont les seuls capables d'y vivre, car c'est une contrée hostile et dangereuse. Le froid polaire peut tuer n'importe qui, et si cela ne suffit pas il y a encore des blizzards, des tempêtes de grêles coupantes meurtrières et des crevasses cachées sous des congères. Il faut être fou pour y aller sans guide, et plus fou encore pour les attaquer sur leur propre territoire. Lorsqu'ils quittent cet abri, ils se sentent un peu dénudés bien qu'ils conservent d'incroyables capacités de résistance. Ils peuvent s'adapter à n'importe quel climat et terrain et n'évitent donc en principe aucune région. De même ,ils s'adaptent aussi bien à la vie campagnarde que citadine. Ils s'adapteront toujours à leur environnement, c'est une de leur force.


Allégeances

La majorité des Thériantrophes du Nord ont prêté allégeance à la Lame des Neiges qui ne peut être manié que par quelqu'un doué de la magie du Sang et capable de vivre en Lathorie, il s'agit donc presque exclusivement des leurs.

Un nombre étonnant de Nordiques ont prêté allégeance à la Lame de Volonté et se sont établi dans le Kandor afin de se mêler aux autres peuples et de vivre une vie "normale", loin du passé et de l'exil. Les Humains les appréciant cela ne pose aucun problème.

Il n'est pas rare qu'un THériantrophe du Nord vive avec ceux du Sud, notamment comme Rêveurs, pas mal d’entre eux ont donc prêté allégeance à la Lame de Sang. L'inverse étant difficile, c'est à eux de faire le déplacement s'ils veulent cohabiter.

La Lame de Sève les attirent également afin de vivre en compagnie des Hautd-Elfes une vie de paix et d'harmonie, cette idée leur plait beaucoup, mais ils sont un peu intimidé par ces derniers et ils n'osent pas tous franchir le pas.

Certains sont allés en Cartale rencontrer les Lilials par curiosité, ce peuple les intrigue beaucoup, ils ont donc essayé de vivre avec eux et parfois même ont fait allégeance à la Lame de Cristal. L'avenir seul sait ce qu'il en adviendra.

Ceux qui se sont avéré être les plus sauvage d'entre eux et qui ont senti le besoin de laisser leur nature animal s'exprimer pleinement ont souvent rejoint les Pirates. Les nordiques les tolèrent étonnement bien, les voyant comme un moyen d'éviter les troubles au sein des leurs en leur permettant de vivre leur vie comme ils l'entendent.

D'autres ont succombés aux Ombres, ça leur est à la fois difficile et aisé. Tant qu'ils sont dans leur état normal ils est très rare qu'un Nordique cède aux Ombres, mais lorsqu'ils deviennent craintifs ou anxieux, lorsqu'ils paniquent et ne savent plus quoi faire ou penser, ils deviennent des proies de choix pour les Ombres.


Relations avec les autres races

Thériantrophes du Sud : Depuis que l'alliance a été mise en place, ils ne les voient plus comme des ennemis. Ce sont leurs frères et ils les considèrent comme tels, ils ne les verront jamais autrement que comme des alliés et même des membres à part entières de leur "famille". Ils s'entraident toujours en cas de besoin et peuvent compter les uns sur les autres. Qui plus est, cas de conflit, ils forment ensemble un ennemi bien plus redoutable que chacun séparément. Ils se considèrent réellement chacun comme la moitié d'un tout, et c'est ce qu'ils sont.

Humains : les Nordiques ne leur ont pas gardé rancune pour le passé, ils les voient comme des êtres libres qui vivent les vies normales qu'eux n'auront jamais, devenu des êtres différents par la force des choses. Ils les perçoivent réellement comme leur ancêtres et se sentent étrangement proches d'eux. Bien qu'ils ne regrettent pas leur condition actuelle, ils apprécient de vivre avec eux une vie plus libérée et moins conditionnée. Et puis comme les Humains les trouvent souvent séduisants et craquants, ils se sentent flattés en leur présence ce qui les met en confiance, parfois à tord cela dit. De même que les Sudistes agissent avec les Humains comme des bêtes sauvages, les Nordiques se comportent avec eux comme des animaux qu'on apprivoise, craintifs au début, mais qui se laissent faire ensuite.

Hauts-Elfes : ils les admirent secrètement, trouvant leur mode de vie serein et harmonieux très plaisant. Mais ils deviennent étonnement timides en leur présence et n'osent pas les aborder, un peu comme un amour secret. Ce qui fait que l'opinion des Hauts-Elfes à leur égard est assez partagée, certains les trouvent trop passifs et lâches et les regardent de haut et d'autres au contraire pensent qu'ils devraient s’ouvrir d'avantage aux Nordiques et qu'ils gagneraient à les connaître. Ceux là sont souvent ceux qui ont réussit à briser la timidité d'un Nordique et qui ont découvert qu'ils ne sont pas les pleutres qu'on décrit parfois. Ce sont donc deux peuples qui apprennent à se connaître l'un l'autre avec les difficultés que cela peut représenter, et les incompréhensions que cela peut engendrer.

Eltanins : cette race est un mystère complet à leurs yeux qui attisent leur curiosité, ils ne savent pas quoi penser d'eux tant ils ont changés au cours du temps. Ils les intriguent beaucoup et ils aimeraient mieux les connaître et les comprendre. Certains tentent donc de se rapprocher d'eux, ne sachant ce qu'il se passera. Les Eltanins les voient plutôt d'un bon œil et se montre très accueillant avec eux, appréciant qu'on s’intéresse à leur culture et à leur histoire, ils n'hésitent pas à leur faire partager leur vie et à leur apprendre ce qu'ils ignorent. Car autant ce sont deux races qui ont été coupées du monde, autant les Nordiques sont ignorants du monde et de leur Destinée, autant les Eltanins eux sont très au fait de passé, du présent et on souvent façonné l'avenir. Les uns ont toujours été en marge du monde alors que les seconds ont déclencher les événements à plusieurs reprises. Ils échangent donc leur naïveté et leur douceur contre le savoir et la maîtrise des choses. Tout comme les Elfes ils sont en pleine rencontre et apprennent encore à se connaître, mais se profil déjà une relation sereine et durable entre les deux peuples.


Vampires : Très peu ont eu connaissance des actes cruels des vampires, notamment ceux qui vivent en Lathorie. Toutefois, ceux qui sont près des Principautés humaines ont possiblement entendu parlé de ces tueurs sanguinaires et ils ne les apprécient pas, puisqu'il s'agit d'une nouvelle menace qu'ils ne peuvent contrôler. Leur nature portée sur la survie fera en sorte que ceux qui ont entendu les histoires sur les vampires vont être plus paranoïaques en présence d'inconnus, sans cesse sur leurs gardes. Certains pourraient être poussés vers la folie si de leurs proches sont tués.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lunesmerak.forum-canada.com
 

Thériantrophes du Nord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SÉMAPHORE - CAP CORSE (CORSE DU NORD)
» (64) Relevés Nord-Béarn
» (AFRIQUE DU NORD)
» Nord 59 Archives en ligne
» Journées du patrimoine en Nord-Cotentin!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Lunes de Merak :: L'Antre du joueurTitre :: Bibliothèque du SavoirTitre :: Races & Groupes :: Les Races-