AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tout est question de volonté - à Bord de l'Ecarlate. [Pv : Elena] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seigneur Pirate
avatar
Messages : 308
Age : 27

MessageSujet: Tout est question de volonté - à Bord de l'Ecarlate. [Pv : Elena] [Terminé]   Ven 20 Fév - 9:34


20 Février de l'an 900

Une nuit comme les autres s'annonçait à bord de l'Ecarlate, si ce n'est que cette fois la tempête qui se préparait allait être difficile à passer, mais ils n'avaient pas le choix s'ils voulaient atteindre Garganta rapidement, il devrait passer au travers de cette dernière sans plus attendre. Comme à son habitude Théophilus était à la barre de son Navire, il n'y avait eu que très peu de Timonier pour tenir la barre pour la simple et bonne raison qu'il préférait se laisser porter par la mer sans avoir besoin de suivre un cap précis et par la même occasion, il n'aurait en aucun cas besoin de justifier ses choix de la même manière auprès de ses hommes. Quant à son équipage, tout semblait parfaitement rodé, chacun était à son poste et savait quoi faire, la voix du Capitaine résonnait rarement sur le pont si ce n'est en cas d'extrême nécessité. Pour l'heure, la situation s'avérait critique, plusieurs hommes montraient des signes de fatigue alors que la relève avait été effectuée il y a peu, mais comme à son habitude Théophilus en demandait toujours plus, sa condition de Thériantrophe l'avantageait fortement face à la plupart des humains présents sur le navire, bien entendu, il y avait quelques Thériantrophes de présent, mais leur quantité restreinte n'était pas un plus pour l'Ours qui songeait de plus en plus à revoir l'ensemble de ses rangs chez les humains et opter pour ses semblables.

Pour le moment, il fallait agir vite et se préparer à affronter cette tempête, observant les hommes qui se tenaient autour de lui, il en désigna un, d'apparence le plus costaud que les autres pour tenir la barre qui manqua de lui glisser entre les mains lorsqu'il l'agrippa extirpant un soupire au Seigneur Pirate qui tourna le dos à ce dernier laissant son long manteau noir flotter au gré du vent, une main sur le tricorne pour prendre la direction des Quartiers de l'équipage. Traversant le pont inférieur lentement, évitant quelques pirates ayant perdu l'équilibre de par l'agitation de la mer, il regagna l'échelle menant aux Quartiers des hommes, il traversa ce dernier en faisant résonner sa grosse voix leur ordonnant de se lever et de regagner les ponts supérieurs afin de prêter main forte aux hommes. Un peu plus loin, en longeant un couloir étroit, il était possible de regagner la cale ou était la plupart du temps emprisonné quelques chanceux ayant eu le droit de vivre un peu plus longtemps, cale ou se dirigeait lentement Théophilus après avoir aperçu quelques silhouettes s'y faufiler sournoisement.

Évidemment, le Capitaine savait très bien ce qu'il pouvait se trouver là-bas... Elena, cette jeune Thériantrophe du Sud au caractère bien trempé avec un goût prononcer pour le manque de respect envers ses aînés, cette dernière avait été mise aux fers suites à de nombreux échanges à bord de l'Ecarlate ayant causé la perte de plusieurs hommes. Ce n'était pas pour déplaire au Seigneur Pirate qui aimait les caractères bien trempés, encore plus venant d'une femme. Progressant lentement dans le couloir, main sur le pommeau de son épée, il s'arrêta avant de passer le pas de la porte pour écouter attentivement ce qui pouvait bien se tramer dans les cellules.

Quelques minutes plus tard, Théophilus fit irruption dans la pièce en prenant soin de trancher vigoureusement la main de l'un des Pirates, sentant que la situation allait dégénérer, il avait préféré ne pas laisser au soin de ses hommes décidés du sort de la jeune femme encore enchaînée pour plus de sécurité. L'intervention du Capitaine stoppa brusquement les intentions des trois Pirates présents, les cris du premier firent reculer les deux autres qui visiblement ne savaient plus comment réagir face à leur supérieur, il faut dire que ce dernier les avaient déjà prévenus plus d'une fois, il ne fallait pas toucher à la Thériantrophe, elle serait bien trop utile pour risque de l'abîmer ne serait-ce que d'un cheveu, après tout qui voudrait d'une monnaie d'échange en mauvais état.

Ouvrant la porte de la cellule qui retenait la Jeune femme, le Pirate mit un coup de lame dans les chaînes pour libérer Elena de son entrave.


« Je te laisse terminer. » Dit-il en sortant de la cage, laissant les trois hommes et Elena à l'intérieur.

Théophilus ne comptait plus le nombre de fois où il avait dû intervenir pour stopper plusieurs altercations entre les membres de son équipage et sa nouvelle recrue, pourtant encore aujourd'hui, il s'en amusait, tentant de formater plus ou moins cette dernière qui n'usait de la force que pour se défendre, une façon de voir les choses que le Seigneur Pirate ne partageait pas. Pourtant, il semblerait que ni les assauts répétés, ni les aller-retour en cale n'aidant la jeune femme à réfléchir. Gardant tout de même dans un coin de la tête qu'il avait besoin de bras sur le pont pour braver la tempête, il démontra son impatience, mais aussi son agacement d'un long soupire avant de reporter son attention en direction de la cage :


« Alors ? Que penses-tu de la vue ? Elle est imprenable n'est-ce pas ?! Maintenant, remue-toi, tu es bien plus inutile qu'une enfant à bord de ce navire. »

Constamment, Théophilus cherchait à user psychologiquement la jeune femme, l'obligeant à aller à la confrontation verbale, il voulait la pousser dans ces derniers retranchements l'obliger à révéler sa véritable nature sauvage qu'elle tentait de cacher depuis qu'elle était à bord de l'Ecarlate.

« Je t'ai dit de te dépêcher. » Lança le Seigneur Pirate avant d'empoigner un fouet se trouvant non loin de là et de le faire claquer aux pieds de la jeune femme avant de le récupérer et l'envoyer claquer en direction du corps de cette dernière

Toutes les méthodes étaient bonnes pour la pousser à bout, quitte à la blesser physiquement, Théophilus ne reculait devant rien et savait que ses méthodes finiraient tôt ou tard soit par fonctionner soit par causer la perte de la jeune femme ce qui était plus un détail qu'autre chose à l'heure actuelle.

_________________


Dernière édition par Theophilus Vonërsh le Mer 11 Mar - 11:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fauve
avatar
Messages : 399

MessageSujet: Re: Tout est question de volonté - à Bord de l'Ecarlate. [Pv : Elena] [Terminé]   Lun 23 Fév - 21:11


Malgré les idées qu’Elena avait pu se faire sur son avenir à bord de l’Ecarlate, elle n’aurait pas pu imaginer qu’autant d’hommes auraient voulu la défier, entre autres. Chaque fois, elle se défendait tout aussi violemment qu’elle le pouvait, mettant en avant son caractère féroce naturel aux Thériantrophes du Sud. Jamais elle ne se laisserait faire, même si cela devait lui coûter la vie. Elle avait été élevée par un chef et celui-ci lui avait transmis une fierté de sa propre personne qu’elle chérissait. Ses jours sur les terres d’Arana lui manquaient, particulièrement lorsqu’elle se retrouva à fond de cale, attachée par des chaines robustes. Cela faisait déjà quelques jours qu’elle s’y trouvait et ses pensées s’assombrissait à mesure qu’elle voyait l’espoir s’envoler. Le Capitaine l’avait condamnée à la cale puisqu’elle avait causé beaucoup trop de problèmes au sein de son équipage.

Alors qu’elle était à moitié endormie, Elena entendit des voix ricaneuses qui s’approchaient lentement. Bien vite, elle put déceler la silhouette d’environ trois hommes et leur visage en disait long sur leurs intentions. Ils voulaient la faire payer pour ses actes et elle ne voulait même pas s’imaginer ce qu’ils pourraient lui faire à l’abri des regards.

L’un d’eux entra d’abord dans la cellule et la jeune guerrière posa un regard noir sur lui. Une fois à sa hauteur, il caressa la joue droite de la Thériantrophe du revers de la main, affichant un sourire narquois sur son visage.

« Ne me touche pas! » Siffla-t-elle entre ses dents serrées.

Le pirate éclata de rire et plaça sa main sur sa gorge en exerçant une certaine pression, comme s’il avait quelque chose à lui prouver. Elle était loin d’être en position de force, pourtant elle tenta de le repousser avec ses jambes.

« Ce qu’elle est farouche celle-là! » Dit-il en faisant signe à un autre homme de le rejoindre dans la cellule.

Elena ripostant en assénant un coup de pieds violent au pirate, là où ça faisait assez mal et lorsqu’il voulut riposter, elle lui cracha au visage, se défendant par le peu de moyens qu’elle avait. Ces gestes n’eurent pour effet que de mettre en colère l’homme et un troisième pirate les rejoints dans la cellule, amusé par ce qu’il venait de voir.

« Elle t’en fait baver, hein! »

C’est lorsqu’il prononça ces paroles qu’un hurlement retentit. Deux des pirates dans la cellule d’Elena se retournèrent et sur leur visage, on pouvait lire à présent le dégoût et l’horreur. L’un d’eux venait de se faire trancher la main par leur Capitaine qui ne semblait pas apprécier cette visite tardive alors que la tempête faisait rage à l’extérieur. Il avait certainement eu une bonne raison pour quitter la direction de son navire, et semblait-il que la fille du chef des Thériantrophes du Sud était une raison suffisante, du moins, pour ses propres raisons qu’elle ignorait encore.

D’un geste franc, il libérera la guerrière de ses chaînes en lui disant qu’il la laissait terminer. Sur le coup, elle se demandait si c’était un piège ou s’il souhaitait réellement qu’elle inflige quelconques blessures à ses hommes. Elle lança un regard interrogateur sur le Seigneur pirate, comme si elle attendait une quelconque précision. Le Capitaine recommença son assaut, et visiblement il attendait qu’elle fasse quelque chose. Chaque fois, ses ordres étaient simples et directes, claquant dans son crâne. L’incompréhension envahissait l’esprit d’Elena… pourquoi cherchait-il à la faire bouger s’il l’avait enfermée à fond de cale ? Quoi qu’il en soit, il ne changerait pas d’avis et le fouet qu’il avait sortit suffit pour la décider.

La jeune femme s’approcha du premier pirate qui s’était présenté à elle, glissant doucement la main sur sa joue, tel qu’il avait fait au départ. L’homme ne bougea pas, même s’il laissa s’échapper un rire nerveux de ses lèvres. Quelques instants plus tard, elle le plaqua contre le mur avec son bras gauche après avoir entouré sa main droite autour de son coup, afin d’y laisser des marques considérables puisque ses ongles s’enfonçaient dans sa chaire.

« Je t’avais dit de ne pas me toucher! »

Laissant sa haine prendre le dessus ainsi que sa férocité, elle appuya tellement fort sur son cou qu’un filament de sang s’écoula entre ses doigts alors que l’homme suffoquait. À cet instant, l’on put lire une noirceur profonde dans les prunelles dorées d’Elena. Elle fini par le lâcher et le pousser violemment contre le sol. Le pirate mit aussitôt les mains sur son cou afin d’arrêter l’effluve de sang. Le regarde de la tigresse fixait à présent le sol, comme si elle entendait la voix de son père dans son esprit qu’il lui rappelait que la violence n’était pas la bonne méthode à utiliser. Il ne serait surement pas fier d’elle…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lunesmerak.forum-canada.com
Seigneur Pirate
avatar
Messages : 308
Age : 27

MessageSujet: Re: Tout est question de volonté - à Bord de l'Ecarlate. [Pv : Elena] [Terminé]   Mar 3 Mar - 14:19

Théophilus savourait une fois de plus le spectacle se déroulant sous ses yeux, voir qu'avec le temps, il arrivait à obtenir ce qu'il voulait de la jeune Thériantrophe le faisait jubiler. Sa force de persuasion et ses méthodes fonctionnaient encore même après toutes ces années contrairement à ce que pourrait penser beaucoup de personnes convoitant sa place de Seigneur Pirate. Malheureusement, cet instant ne dura qu'une poignée de secondes, car un Pirate fit irruption dans la pièce observant avec stupéfaction la scène se déroulant sous ses yeux, hésitant un instant à interrompre son Capitaine dans son œuvre. Se remémorant rapidement qu'il était descendu un peu plus tôt dans la cale pour récupérer de la main d'œuvre et faire face à la tempête qui grondait juste au-dessus de l'Ecarlate. Acquiesçant d'un petit mouvement de tête, les yeux du Thériantrophe se posèrent alors sur Elena, tête baissée, elle semblait perdue dans ses pensées et voyant que cela prenait un peu trop de temps et peut-être par peur de la perdre à nouveau, il fit claquer son fouet à quelques centimètres des oreilles de la Jeune femme pour lui ramener les pieds sur terre.

« Ce n'est pas le moment de se remettre en question, tu as désiré cette liberté, mais cette liberté à un prix. De nos jours, il n'y a rien de gratuit, pas même le bonheur. » Ponctua le Capitaine avant de tourner les talons. « Maintenant, tout le monde sur le pont. Quant à vous trois, je ne manquerais pas de m'occuper de vous lorsque le temps sera plus clément. »

Longeant une nouvelle fois le couloir qu'il avait précédemment emprunté pour rejoindre la demoiselle, l'allure de ce dernier était plus rapide, plus agressive. Quand il ne se divertissait pas en torturant l'esprit de la Thériantrophe, Théophilus était comme transfiguré, Seigneur Pirate, il était et Seigneur pirate, il restera. Remontant sur le pont supérieur de son navire, il reprit la barre de son navire observant la tempête qui rendait difficile la navigation en mer. Un peu plus loin, se formait plusieurs Trombes d'air froid visant à se rapprocher de plus en plus de l'Ecarlate. Ce dernier bien trop imposant et lourd rendait toutes manœuvres de retraite difficile, mais le Capitaine avait une confiance inébranlable en son bâtiment et coûte que coûte, il ferait front quitte à y laisser quelques hommes. D'un mouvement de main, il fit signe aux hommes de carguer les voiles avant de pénétrer à l'intérieur de cette tempête, visant la sécurité plutôt que le suicide, Théophilus voulait préserver son navire plus que tout. Malheureusement, rien ne se passait comme prévus dans ces moments, un peu comme lors de son arrivée en Arana. Une des voiles semblait coincées, les Pirates habitués à ce type d'événement s'empressèrent de grimper sur le mât en question pour tenter de remédier à cette situation délicate, car pour peu que la voile reste accrochée de la sorte, elle pourrait emporter le mât et faire chavirer le navire en cas de confrontation direct avec les Trombes qui ne manqueraient pas de happer l'Ecarlate comme un vulgaire amuse-gueule.

« Elena ! C'est à toi de jouer. » Envoya Théophilus en apercevant ses hommes se débattre difficilement avec la voile, rouler les voiles et se contenter de les attacher n'était pourtant pas bien compliqué ! Tempête ou pas, cela n'était pas un prétexte suffisant pour le Capitaine.

Quelques hommes chutèrent en pleine mer en poussant de longs cris vite camouflés par le grondement du tonnerre qui vint briser une partie des planches servant au pont inférieur, en somme une perte minime, mais qui fit gronder intérieurement l'Ours blanc. Observant la Thériantrophe en qui il misait beaucoup depuis peu, il préférait privilégier la force de l'âge et l'agilité dont elle pouvait faire preuve face à la technique de ses hommes qui visiblement n'était aujourd'hui pas suffisante du tout.


« On ne lâche rien, vous vous reposerez quand nous aurons mouillé à Garganta. Le premier que je vois faiblir ce soir gouttera à ma lame. Montrez-moi que vous mériter votre salaire bande d'ingrats. »

Virant de bord en empoignant fermement la barre, il fallait une force considérable pour la tenir en pleine tempête et c'est à ce moment précis que l'âge et la force du Seigneur Pirate entrait en action, resserrant un peu plus son étreinte sur cette dernière, ses mains firent craquer légèrement le bois assurant à ce dernier l'occasion de faire réparer une nouvelle fois la barre qu'il manqua de briser à nouveau. Portant toujours son regard vers l'horizon, il manqua d'apercevoir à tribord une gigantesque vague en approche, heureusement pour lui, la Vigie qui était un Thériantrophe du Nord avait une vue parfaite et ce dernier ne manqua pas d'en faire part :

« Vague Scélérate à Tribord Capitaine. »

« Accrochez-vous à tout ce que vous pouvez et préparez-vous à faire face messieurs. » Rétorqua aussitôt Théophilus. Dans ce type de tempête, il n'y avait que très rarement des secondes de répit, d'ailleurs son attention se porta alors sur Elena qui était probablement encore sur le mât pour tenter de venir en aide aux hommes, ne la quittant plus du regard, il espérait qu'elle aurait la présence d'esprit de s'accrocher pour ne pas se faire emporter par la vague qui atteignait une hauteur vertigineuse, c'était à se demander si elle ne manquerait pas elle aussi de retourner le navire ce qui aurait de graves conséquences pour le Seigneur Pirate.

« Veille à ne pas tomber petite sotte. » Laissa échapper le Thériantrophe qui l'espace d'un instant laissait apparaître se qui pourrait s'apparenter à de l'inquiétude. À moins que tout cela ne concerne ses intérêts personnels et les plans qu'il a prévus pour lui et cette dernière...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fauve
avatar
Messages : 399

MessageSujet: Re: Tout est question de volonté - à Bord de l'Ecarlate. [Pv : Elena] [Terminé]   Jeu 5 Mar - 19:10

Encore une fois, ce fut le claquement de fouet qui ramena l’attention d’Elena sur le Capitaine, homme qui prenait son rôle à cœur et ses faisait respecter sans la moindre once de rébellion. Ses prunelles dorées se posèrent sur le chef qui lui adressa la parole aussitôt pour lui donner son opinion, chose qu’elle prit soin d’oublier aussitôt dite. Elle ne voulait pas écouter ce genre de commentaire de la part de l’homme qui l’avait enlevée, qui l’avait extirpé de sa jungle protectrice.

La thériantrophe suivit le pirate sur le pont, tel qu’il l’avait ordonné, tentant d’oublier ce qui venait de se produire dans la cale. Jamais elle n’aurait pu se permettre de poser de tels gestes dans les rangs des sudistes. Il s’agissait, pour les thériantrophes du sud, d’un écart de conduite impardonnable.

C’est une fois sur le pont que la jeune femme pu constater l’ampleur de la tempête qui était impressionnante pour quelqu’un qui n’avait jamais navigué sur des eaux aussi mouvementées. Il n’était pas aisé, pour une personne qui n’était pas habité, de marcher naturellement sur le pont alors que le navire balançait d’un côté comme de l’autre. Ses réflexes de félins l’aidaient beaucoup, et Elena ne s’en sortait pas trop mal. À travers les bruits des vagues, elle entendit la voix du Capitaine et suivit son regard vers le mât où une voile était restée coincée. Les hommes qui tentaient de la déprendre essayaient d’y aller avec la force… mais dans ce cas-ci, la force n’était pas nécessaire, ils devaient agir de façon réfléchie. Elle n’eut aucun mal à grimper là-haut, même avec le mouvement du navire, car c’était chose qu’elle avait faite de nombreuses fois dans la jungle. Une fois suspendue au mât, cela lui prit quelques minutes pour réussir à les démêler et à les attaquer. La guerrière faillit tomber plus d’une fois, mais elle ne lâcha pas prise. Alors qu’elle reprenait à peine ses esprits, le Capitaine lança un nouvel ordre qui visait surtout à les protéger face à ce qui s’en venait. Elena ne prit pas la peine de réfléchir et s’accrocha au mât, sachant très bien que la vague risquait de l’emporter. Il était hors de question qu’elle finisse noyée!

La vague frappa de plein fouet le navire et la jeune guerrière n’eut le temps que de prendre une grande respiration avant d’être engouffrée par les eaux salées. Suivant le mouvement du bateau suite à cet effluve d’eau, elle failli lâcher le mât et se retrouva suspendue à une main, sentant son cœur débattre dans sa poitrine. De sa main gauche, elle attrapa une corde qui avait servi à attacher les voiles et s’en servit pour se hisser et se stabiliser. Bien que le navire tanguait toujours, elle profita de l’instant sans vague à proximité pour redescendre sur le pont.

Un long soupire s’échappa de ses lèvres alors qu’elle constatait les dégâts. Comment pouvaient-ils tous vivre sur les eaux et affronter sans cesse la fureur des mers ? Chose certaine, s’ils passaient à travers cette tempête, elle voudrait retourner sur terre et y rester!

Elena tourna son regard vers le Capitaine, comme si elle attendait d’autres directives. Elle se sentait complètement désemparée dans de telles circonstances. Certains hommes avaient passés par-dessus bord alors que d’autres étaient blessés, parfois pour s’être frappé la tête contre la balustrade, autrefois suite à des blessures provoquées par des objets propulsés par la vague. En l’espace d’un instant, elle se dit qu’elle pourrait leur apporter les premiers soins, ce qu’elle fit sans hésiter. La jeune guerrière avait quelques connaissances basiques dans ce domaine, mais ça pourrait servir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lunesmerak.forum-canada.com
Seigneur Pirate
avatar
Messages : 308
Age : 27

MessageSujet: Re: Tout est question de volonté - à Bord de l'Ecarlate. [Pv : Elena] [Terminé]   Lun 9 Mar - 10:44

« Accrochez-vous. »

Ce furent les derniers mots que perçut le Capitaine de l'Ecarlate, bien trop concentré sur la scène se déroulant sous ses yeux. Alors que la gigantesque vague scélérate s'apprêtait à frapper le Vaisseau de plein fouet, Théophilus s'agrippa à la barre se courbant légèrement afin d'encrer soigneusement ses pieds dans le bois du Navire. Lorsque la vague vint frapper l'équipage, les pieds du Thériantrophe s'enfoncèrent encore un peu plus sur le plancher, fissurant ce dernier de par sa force naturelle, il prit une grande inspiration pour laisser passer la vague. Ce type d'événement semblait durer la plupart du temps une éternité et celle-ci ne dérogea pas à la règle, plusieurs de ses hommes furent emportés par la mer, d'un petit mouvement ferme de la main, il réussit tout de même à en rattraper un ou deux l'espace de quelques instants, avant de les relâcher manquant de force face à la colère de mère nature.
Si à première vue, le Seigneur Pirate ne semblait pas porter une grande attention à ses hommes de par le fait qu'il avait tendance à se débarrasser d'eux à tour de bras, ces derniers étaient pour lui plus qu'une famille, du moins pour les plus anciens et les plus appréciés sur l'Ecartale. Ces hommes avaient généralement toute la confiance du Thériantrophe et rare était ceux l'ayant perdu par la suite, cette dernière étant relativement dur et presque impossible à obtenir aisément, lorsqu'il l'accordait, il valait mieux savoir la saisir et ne plus la lâcher. En voyant ses hommes sombrer, le visage de Théophilus se ferma, partagé entre haine et colère, l'Ours sommeillant en lui grondait encore un peu plus, prêt à surgir au moindre faux pas ce dernier qui tant bien que mal se contenait de devoir en arriver à se transformer.

Autour de lui, les Pirates encore présents sur les ponts de l'Ecarlate se relevaient péniblement, les blessés étaient nombreux tout comme les disparus d'ailleurs... Cette mer capricieuse, jamais personne ne pourrait se venter de l'avoir dompté ne serait-ce qu'une fois. Quant au Navire, même si celui-ci était taillé pour la guerre, les dégâts étaient nombreux, mais rien d'irrémédiable, l'équipage et Théophilus avaient l'habitude de devoir regagner Garganta difficilement, la mer du Nord était très souvent déchaînée et ne pardonnait que très rarement à quiconque ne savait pas comment se diriger sur ces eaux.


« Au rapport. »

Quelque peu gêné de devoir annoncer l'étendue des dégâts, les quelques pirates suffisamment conscients se regardèrent tour à tour, avant que l'un d'entre eux ne se décide à prendre la parole en se redressant difficilement :

« Et bien, les dégâts sur le pont inférieur sont minimes, néanmoins, la coque du Navire semble avoir essuyé une grosse partie de la vague Scélérate et il semblerait que... »

« Capitaine ! Il y a une fissure dans la coque, le Navire prend l'eau ! »

Comme-ci cela ne suffisait pas entre la perte de ses hommes, la tempête qu'ils venaient tout juste de traverser, il fallait qu'à cela s'ajoute des dégâts directs au sein de la coque. Théophilus lâcha alors la barre de l'Ecarlate tout en observant autour de lui, il y avait énormément de blessés, les quelques médecins présents seraient vite dépassés... Il fallait prendre une décision et vite, l'esprit du Thériantrophe se mit alors à fonctionner à toute vitesse pour ne laisser s'écouler qu'une poignée de secondes.

« Elena, tu prends la barre. » Dit-il en s'adressant à la Jeune femme qui semblait péniblement se remettre de ce petit contretemps. « Maintenant et garde le cap. » Ajouta-t-il en lâchant aussitôt la barre qui se mit à vriller dans tous les sens laissant ainsi le Navire virer de bord, si cette dernière ne se dépêchait pas l'Ecarlate finirait par dériver.

Quant à Théophilus, il retira rapidement son long manteau noir avant de se rendre lui-même dans les cales accompagné d'une douzaine de Thériantrophe suffisamment fort pour s'occuper de la brèche qu'il y avait dans la Navire. Il fallait la combler rapidement et avec les moyens du bord en attendant d'arriver à Garganta qui n'était plus qu'à quelques lieux de là.
Il fallut bien trois bonnes heures pour que la faille soit complètement refermée, l'agitation et la fatigue des Pirates se faisant sentir, tous semblaient à bout de forces. Pourtant, alors qu'il n'était pas encore remonté sur le pont supérieur, des cris de joie se firent entendre tout comme la voix de la Vigie qui se mit à résonner sur le Navire.


« Terre en vue, Terre en vue, nous approchons de Garganta ! Prévenez le Capitaine. » Indiqua la Vigie à Elena.

Théophilus lui était assis sur un tonneau avec les quelques pirates qu'il avait rassemblés pour descendre dans la cale, ils avaient de l'eau jusqu'aux genoux, regagner la maison ne leur ferait pas de mal. Après tout, Garganta était un peu leur deuxième maison. Une fois à quai, Théophilus aura à démarcher quelques marchands avant d'ordonner les réparations de l'Ecarlate qui au bas mot devrait prendre quelques semaines. Soupirant lentement, il déposa sa main sur l'épaule d'un des Thériantrophe présents avant de le remercier d'un simple mouvement de tête et se relever péniblement et se diriger vers le pont.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fauve
avatar
Messages : 399

MessageSujet: Re: Tout est question de volonté - à Bord de l'Ecarlate. [Pv : Elena] [Terminé]   Lun 9 Mar - 17:53

La thériantrophe du sud avait réussi à garder son sang-froid malgré les évènements à bord de l’Écarlate. Elle n’aurait jamais cru pouvoir se débrouiller à travers cette poignée d’hommes colossaux qui voulaient sans cesse démontrer leur virilité et leur supériorité. Ceux à qui elle offrit les premiers soins portaient maintenant un regard tout différent sur la jeune femme qui leur apparaissait sans doute comme un simple morceau de viande auparavant. Maintenant, elle pouvait lire une certaine gratitude, chose qu’elle appréciait. Peut-être commençait-elle à trouver sa place à bord de ce navire…

Elle entendit la voix du Capitaine à travers le chaos qui régnait à bord, celui-ci s’informait des dégâts subis par son embarcation. Quelques instants plus tard, alors qu’Elena tentait de recoudre une plaie sur la cuisse de l’un des pirates, Theophilus lui ordonna de prendre la barre. Elena releva la tête, surprise par cette soudaine confiance et tendit l’aiguille qu’elle tenait entre les mains à l’homme qui se tenait devant elle.

« Tu vas devoir terminer cela tout seul. Les ordres sont les ordres… » Souffla-t-elle avant de lui tourner le dos.

Rapidement, elle attrapa la barre afin de suivre le cap indiqué par son Capitaine. Bien qu’elle n’ait jamais touché à une barre de sa vie, elle n’avait pas trop le choix d’être à la hauteur. Elle n’avait pas envie de causer sa perte, entre autres….

Soudain, l’homme qui se tenait à la vigie annonça une terre en vue. Les yeux d’Elena fixèrent un instant la côte qui se dessinait devant elle, encore lointaine… C’était la première fois qu’elle voyait de tels glaciers, et la neige… Même si elle ignorait totalement où elle se trouvait, tout ce paysage qui s’offrait devant ses yeux avait quelque chose d’impressionnant, de magnifique, d’inimaginable pour une femme qui n’avait jamais quitté Arana. À cet instant, la jeune thériantrophe sembla oublier tous ses problèmes, car elle contemplait l’immensité que pouvaient lui offrir les océans… et le monde en général.

Instinctivement, elle empoigna le bras d’un pirate qui passa près d’elle. Celui-ci sembla d’abord surpris et fronça les sourcils quand il vit la personne qui l’interpelait.

« Va me chercher le Capitaine! » Dit-elle sur un ton autoritaire. L’homme la dévisagea, doutant quelques peu de son ordre… qui était-elle pour lui parler de cette façon ? Sur son visage, elle pouvait lire sans aucun doute l’hésitation, mélangé à de la moquerie. « TOUT DE SUITE! » Ajouta-t-elle sur un ton clair qui n’entendait pas à discuter. L’homme ne dit mot, mais acquiesça en se dirigeant vers l’endroit où se trouvait le Capitaine, ce qui rassura quelque peu la jeune femme.

Elle n’avait jamais navigué et voilà que la terre approchait… Comment était-elle supposée connaître les manœuvres à faire ? Il y avait surement quelqu’un sur ce navire en qui Theophilus avait confiance, pourquoi ne lui avait-il pas confié la barre ? S’imaginant le pire, Elena pu se calmer seulement lorsqu’elle aperçut le Seigneur Pirate, l’homme qui l’avait enlevé et qui était maintenant son Capitaine.

Scrutant de nouveau l’horizon, elle contempla la terre qui s’offrait à eux, ne pouvant s’empêcher de se poser de nombreuses questions au sujet de celle-ci. Peut-être aurait-elle la chance d’obtenir quelques réponses.

Lorsque le Capitaine se trouva à sa hauteur, elle s’écarta de la barre pour lui redonner son poste.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lunesmerak.forum-canada.com
Seigneur Pirate
avatar
Messages : 308
Age : 27

MessageSujet: Re: Tout est question de volonté - à Bord de l'Ecarlate. [Pv : Elena] [Terminé]   Mar 10 Mar - 15:46

Garganta était enfin à portée de longue vue, voilà qui soulageait et redonnait le sourire à l'ensemble de l'équipage, venant même à oublier qu'ils venaient de traverser une tempête redoutable. A vrai dire, pour les Pirates à bord de l'Ecarlate, il s'agissait du prix à payer pour pouvoir regagner leur terre et savourer ces nombreuses semaines à bord du Navire, à voguer, piller et profiter de cette « liberté » dont jouissaient ces hommes. Pour l'heure, l'immense bloc de glace que représentait le continent se dressait fièrement peu à peu devant eux, illuminant les visages de certains, subjuguant les dernières recrues à bord n'ayant encore eu jamais la chance se mettre pied à terre sur ce lieu tant redouté par quiconque n'étant pas un pirate.

Remontant lentement de la cale, Théophilus prenait son temps et ne semblait particulièrement emballé par le fait de mettre pied à terre, comme à chaque rentrée sur le continent, il allait devoir faire preuve de calme et surtout de force face aux nombreux prétendants, envieux et tout autre qualificatif pouvant désigner ces misérables tentant vainement de se faire embarquer sur son bâtiment ou même tenter de faire tomber le Seigneur déjà en place depuis de nombreuses années. Quoiqu'il en soit, le Capitaine finit enfin par faire son apparition sur le pont inférieur sous la clameur de son équipage bien trop heureux d'être encore en vie pour savourer ce moment. D'aucuns diront que ces hommes sont pour la plupart du temps peu fréquentable, chose qu'il est difficile à nier, pourtant entre eux, un lien semble naître petit à petit, avec le temps, les pillages, les affrontements, tout ce petit monde finit parfois par former une grande famille solidaire et soudée face aux événements, le tout à condition d'être tenue par une main de fer suffisamment digne de les mener pour ne pas faire face aux mutineries qu'il est coutume de voir sur certains Navires de par le manque d'efficacité des Capitaines Pirates. Après tout, n'est pas Capitaine qui veut ! Posséder un navire ne fait en aucun cas l'homme et ça le précédent Seigneur Pirate détrôner, que dis-je, tué par Théophilus était le mieux placé pour le savoir.

Se faufilant à travers l'amas de Pirates s'étant rassemblés sur les différents ponts de l'Ecarlate, le Capitaine Vonërsh put enfin attendre le pont supérieur, franchissant les quelques marches le séparant de la barre d'un pas lourd pour enfin se retrouver à la hauteur de la Jeune femme à qui il avait confié la barre un peu plus tôt et de manière très surprenante. Plongeant alors son regard dans le sien un instant, il empoigna alors fermement la barre lorsque cette dernière lui redonna virant de bord pour reprendre un cap plus correct que celui que la Jeune femme avait entrepris.


« Messieurs... Mademoiselle, préparez-vous à accoster. Nous mouillerons à Port Sud pour la soirée ! »

Tournant alors la tête vers la Thériantrophe siégeant pour le moment à ses côtés, Théophilus ne manqua pas de lui rappeler les quelques termes les liant tous les deux.

« Dans l'éventualité ou tu souhaiterais déserté mon équipage, sache que Port Sud n'est pas plus recommandable que Sitornielle ou nous nous rendrons demain. J'espère tout de même que tu auras apprécié ce doux et agréable voyage. » Dit-il en souriant brièvement sachant pertinemment que ce voyage avait certainement été le plus désagréable qui soit, mais ce dernier ne pouvait pas se permettre pour le moment de lui faire profiter de tous les avantages de cette liberté dont jouissent bon nombre de Pirates.

Théophilus dirigea comme à son habitude la manœuvre, donnant d'une voix ferme et portant sur l'ensemble du Navire les quelques directives à suivre avant d'approcher du port. Ne se souciant plus vraiment de la Jeune femme pour le moment, le Capitaine avait parfaitement reprit son rôle, menant d'une main de maître ses hommes qui étaient organisés et d'une synchronisation remarquable lorsqu'il s'agissait d'accoster.
Une fois que l'ancre fut abaissée et que les amarres avaient été attachée, les Pirates s'activèrent à décharger une partie des vivres et divers souvenirs qu'ils avaient ramené de leur périple. Toujours à la barre, Théophilus s'approcha alors du bord de l'Ecarlate pour observer tout ce beau monde s'agiter.


« Elena. »

Attendant que la Donzelle se présente à lui, Théophilus reprit :

« Je te laisse le soin de te dégourdir les jambes, mais tâche de ne pas t'attirer plus d'ennuis que tu ne l'as déjà fait auparavant. Ce ne sont pas des Thériantrophes que tu trouveras ici, ni des hommes que tu pourras remettre à leur place sans avoir à défendre chèrement ta vie. Une fois à terre, il n'y a plus de règle, garde ça en tête. » Marquant une pause, il fit un signe à un Pirate non loin de là : « Avant que j'oublie... »

Se tournant alors vers le Pirate, il s'adressa à celui-ci :

« Remettez-lui l'intégralité de son équipement. »

Et c'est sans le moindre signe de protestation que le Pirate disparut dans les méandres de la cale pour aller récupérer le nécessaire de la Jeune femme. Théophilus quant à lui prit les devants et se dirigea tranquillement vers le quai, ajustant son tricorne, tapotant son long manteau noir pour y enlever les quelques éclats de bois ayant eu le malheur se retrouver sur ce dernier. Approchant discrètement un Pirate, le Seigneur Pirate souffla quelques mots à ce dernier s'assurant que personne ou presque ne les observait.

« Suis la, mais n'intervient qu'en cas d'extrême nécessité, tâche de ne pas me décevoir. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tout est question de volonté - à Bord de l'Ecarlate. [Pv : Elena] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tout est question de volonté - à Bord de l'Ecarlate. [Pv : Elena] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Question de la communication
» C'est décidé, j'arrête d'être débordée !
» [Question] Montage Couvre tableau de bord
» question sur les cases du relevé 24
» Une future maman a une question a 100$ pour la CSQ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Lunes de Merak :: Mers & OcéansTitre :: NavigationTitre-