AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Primevil Scalixe - [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 69

MessageSujet: Primevil Scalixe - [Validé]   Mer 4 Mar - 16:51




Présentez-vous


Prénom & Nom: Primevil Scalixe
Sexe: Masculin
Âge:  17 ans
Race: Humain
Allégeance: Lame de Volonté

Groupe: -
Rang: -
Métier: -



Description physique




Hormis le fait d'avoir des cheveux rouges, Primevil a tout du physique typique d'un humain. C'est un homme de diz-sept ans aux alentours du mètre soixante-quinze, dont la musculature est légèrement dessinée sur son corps. Il n'est pas fin pour sa taille mais il n'est pas gros non plus, et fait tout à fait son âge.

Coupés plutôt courts et bien coiffés, ses cheveux sont la seconde chose qui attire le plus l'oeil chez lui,la première étant ses étranges vêtements. Il porte un long manteau noir très élégant brodé de fils de métal précieux, qui le mettent en valeur, et a une épaulière créée à partir d'un métal de haute qualitée.
Son physique intriguant et assez avantageux occasionnera parfois la méfiance de certains.. Ou bien leurs faveurs.

Quant à son visage; il ne présente que peu d'imperfections, et le plus souvent lui donne l'air d'être une personne de nature calme et posée. Il a une mâchoire étroite ainsi qu'un nez petit et court, ses yeux sont d'un marron très foncé qui trahissent un regard fuyant.

Certes il ne semble pas être entraîné au maniement des armes, mais son endurance hors-pair et sa rapidité d'apprentissage sauront compenser ce désavantage. Il possède un certain potentiel qui ne cessera d'étonner son entourage; mais malgré le fait de posséder une grande force de volonté, les limites de son corps seront parfois un obstacle à sa persévérance.
C'est un homme qui a tendance à se retrouver dans des aventures périlleuses, et à en ressortir plus aguerri. Mais les quelques échecs inévitables engendrent de la frustration qui le font se remettre en question, il cherche sans cesse à devenir plus expérimenté et cela pourrait poser problème.




Description psychologique




Primevil Scalixe est un jeune homme audacieux à la personnalité originale et complexe. Il est de nature généreuse et aime aider les autres, ce qui les pousse à le voir comme quelqu'un de sociable et digne de confiance.
Curieux et charmant, il en amusera plus d'un avec son humour décalé, qui lui vaudra cependant de ne pas toujours être pris au sérieux. Disons qu'il n'aura pas beaucoup de mal à s'entendre avec quelqu'un, la plupart du temps en tout cas.
Néanmoins, il n'est pas à l'aise avec tout le monde puisqu'il lui arrive de se montrer très réservé ainsi que de paraître calme et pensif, créeant tout un paradoxe avec la personnalité qu'on lui assimilerai après une première rencontre.

Fuyant la banalité, sa soif d'aventures et de puissance l'encourage à toujours vouloir se surpasser.  A défaut d'être intimidé ou effrayé sur un champ de bataille, son attitude impétueuse l'incite à foncer tête baissée sans toujours prendre en considération les risques, plus particulièrement lorsqu'une personne ou un ami est en danger. De plus, il accorde beaucoup d'importance à honnorer ses paroles, quitte à faire preuve de non-conformisme ou à se retrouver dans une situation déplaisante.

Primevil reste avant tout un personnage énigmatique, dont la chevelure et l'étrange nom soulèvent des questions.
Et surtout.. D'où lui vient cette amnésie ?




Histoire




Le passé de Primevil est une énigme, pour lui comme pour les autres. C'est en février de l'an 900 qu'il a été retrouvé inconscient au sud d'Ekalesias avec une amnésie des plus troublantes, ne se souvenant apparemment que de son nom.

Il faisait beau, un champ de fleurs resplendissant s'étendait à perte de vue tandis qu'un calme absolu était roi, tout du moins quelques peu pesant. Il n'y avait dans ce champ aux proportions infinies qu'un seul et unique arbre, se distinguant du décor de par son envergure premièrement, mais surtout en raison de l'absence de relief en ce lieu étrange. Primevil était perplexe, il ne savait que penser, et se mis alors à avancer en direction de cet arbre, probablement planté là depuis des siècles. Ce dernier semblait être le maître de cette étandue enchanteresse bien que vide et d'un calme trop singulier pour pouvoir être apprécié. Primevil observait ce qui l'entourait tout en continuant sa marche, il avait l'impression d'être observé bien qu'il ait été seul à cet instant précis, coupé du monde et totalement isolé. Puis il remarqua que ses pas commençaient à se faire lourds, plus il se rapprochait de cet arbre géant, plus il avait du mal à reduire la distance le séparant de celui-ci, jusqu'à se figer totalement. Il ne compris pas, et regarda autour de lui, où était-il ?

Soudain, à sa plus grande surprise, la voix d'un homme interrompit ce silence profond, cette voix l'appelait. Il semblait pourtant être seul ? Sans prêter attention à cela, Primevil se mis à scruter l'horizon, le regard vague et songeur. La voix reprit de plus belle, plus forte et plus proche encore, jusqu'à retentir une troisième fois :

"Eh toi là !" Primevil reçu une claque si forte qu'il se réveilla en sursaut, un peu déboussolé et pris d'un léger mal de crâne. "Qu'est-ce que tu fais affalé içi ? Ce n'est ni l'endroit, ni le moment de traîner par là lorsqu'on est seul et pas armé, et toi tu dors sans te soucier de tout ces bandits !"

Primevil ne pu se retenir de bâiller insolemment au visage de l'homme qui lui parlait, il semblerait que tout ceci n'avait été qu'un rêve, et plus il y pensait, plus celui-ci devenait flou, qu'importe..
L'homme retint son mécontentement et lui expliqua la raison de son inquiétude, il trouvait cela très risqué de faire la sieste sur le rivage, ce dernier étant ces temps-ci très fréquenté par les pirates et autres individus à la réputation discutable. Ayant retrouvé ses repères, Primevil se leva et observa minutieusement les environs, laissant place à un silence de quelques secondes.

"Où sommes-nous ?" lanca-t-il à l'homme qui venait de le réveiller.

"-Quelle question ! Nous sommes sur la rive sud d'Ekalesias, à cinq jours de marche de Mordun !" L'homme observa Primevil de haut en bas, et constatant l'expression dubitative qui se lisait sur son visage, enchaîna "Je m'appelle Rhewan Theveth et suis marchand ambulant, enchanté."

"-Primevil. Primevil Scalixe." Lui répondit-il avant de lui serrer la main.

"-Ma caravane est un peu plus loin, je me rends à Mordun pour faire affaire et t'ai aperçu tandis que je m'étais arrêté pour faire une pause." Son regard se pencha sur le manteau de son interlocuteur, lequel semblait très coûteux. "Es-tu un noble ?"

"-Pas que je sache.. A vrai dire, je bute à me souvenir de quoi que ce soit, hormis lorsqu'il s'agit mon nom..."

"-Oh.. Peut-être as-tu eu un imprévu en mer ! Le temps est assez changeant après tout et on n'est jamais à l'abri d'une tempête. Je pense que la mémoire te reviendra d'ici quelques jours." Rhewan souris puis reprit "Je sais, voilà ce que je te propose, j'accepte de t'emmener avec moi à Mordun et en échange de cela tu me défendras des pilleurs, qu'en dis-tu ? Tu penses en être capable ?"

"-Mais que ferais-je là-bas ?" Primevil soupira. "Vraiment, cette ville ne me dis rien." Il ne savait pas quoi faire bien qu'au fond il n'avait pas vraiment le choix, s'y rendre semblait être la meilleure solution.

"-Peut-être préfères-tu rester seul sur cette rive ? Tu tomberais sur des brigands bien avant d'atteindre le premier village, et alors je ne donnerai pas cher de ta peau. Tu trouveras sûrement à Mordun quelqu'un qui te reconnaîtra, et si ce n'est pas le cas, il y a toujours la très célèbre bibliothèque de la capitale pour te rafraîchir la mémoire."
La décision semblait être prise, tout deux se mirent alors en route pour Mordun, grande capitale d'Ekalesias.

Au fur et à mesure que les jours passaient, Primevil se montrait davantage souriant et jovial, et les discussions entre les deux hommes se faisaient de plus en plus animées, laissant parfois place à des fous rires qui détendaient l'atmosphère. Juqu'au troisième jour de route. Proches de leur destination et en pleine nuit, Rhewan voulait se presser d'atteindre la capitale et refusait par conséquent de s'arrêter pour passer la nuit.

L'épaisseur de la végétation obstruait le passage de toute lumière, si l'on aurait éteint la faible lueur se dégageant de la lanterne du marchand, le noir aurait été total. Très vite, deux silhouettes firent leur apparition dans l'obscurité, c'était les silhouettes de deux hommes, qui se dessinaient lentement sur le chemin vers la ville. Rhewan arrêta la caravane, pris la lanterne et alla à leur rencontre.

"Qui va là ?" Lança-t-il, ayant du mal à distinguer les deux hommes dans l'obscurité. Une troisième silhouette fit son apparition, un homme à nouveau, mais armé d'une épée. Probablement des bandits, il déposa la lanterne au sol et n'hésita pas une seconde pour prévenir son camarade "Primevil, j'espère que tu sais te battre, prends les deux épées à côté de toi et ramènes m'en une."

Il obéit immédiatemment, et, aux côté du marchand, se tenait en garde face aux trois homme désormais bien visibles.

"-J'espère aussi.." Dit Primevil à voix basse.

Nos cinq protagonistes croisèrent le fer. Sans même avoir dit le moindre mot, les motivations des trois hommes se lisaient sur leur visage. Primevil s'attaqua à l'en d'entre eux, ou plutôt, se fit attaquer par l'un d'entre eux, tout en essayant d'esquiver tant bien que mal les coups d'épées de celui-ci. Les attaques du bandit se faisaient plus rapides, plus précises, et d'un geste adroit il désarma Primevil.

"-Je vais me faire un plaisir de te voir hurler de douleur tandis que le fil de ma lame déchirera tes entrailles." Dit-il joyeusement, se rapprochant de son adversaire qui reculait lentement.

En entendant cela, Primevil ne pu s'empêcher de lui répondre "-Tu es très charmant, mais je préfère reporter ça pour un autre fois, d'accord ?" Le bandit leva son épée, et d'un geste précipité, Primevil pris la lanterne au sol et lui éclata sur la figure juste avant que son coup ne l'atteigne, mettant l'individu à terre et plongeant tout le monde dans le noir complet. Le jeune homme essayait de s'habituer à l'obscurité tandis qu'il cherchait d'où venaient les bruits de lutte dans la pénombre. A ce moment, peut lui importait de prendre des risques, il ne pensait pas à l'idée de mourrir mais uniquement à se sortir de cette situation, à s'en sortir avec son ami. Saisissant un épais bout de bois, il assoma quelqu'un par derrière d'un violent coup dans la tête, ce qui persuada par la même occasion le dernier pilleur de s'enfuir lâchement.

La situation était tout de même des plus mauvaises; il faisait nuit, le cheval avait fui avec la caravane, et Rhewan était au sol avec une entaille profonde à la jambe et au bras qui saignaient abondamment. La première réaction de Primevil fut de se servir des vêtements des brigands pour faire des bandages, il fallait ensuite retrouver la caravane mais la pénombre compliquerait les choses.

"Quelle distance nous sépare de la ville la plus proche ?" Demanda Primevil, inquiet.

"-Avec la caravane nous serions arrivés à l'aube, mais à pied et en me portant, il faudrait compter un jour de plus pour arriver à Mordun. Fort heureusement si l'on continue dans cette direction pendant une demie-heure tout au plus, il y a un petit village qui pourrait nous accueillir, je pense que c'est une bonne idée de s'y rendre." Rhewan avait du mal à parler et commençait à beaucoup transpirer, il  devait voir un médecin rapidement. Une fois l'épée ramassée, Primevil porta le marchand et se dirigea vers le village, priant pour ne croiser aucun autre bandit ou animal sauvage.

Durant cette demie-heure de marche, Primevil vint à se questionner sérieusement sur son amnésie, sur ce qu'il faisait là et comment il s'était retrouvé dans cette situation. Car la réalité était qu'il ne se connaissait pas, ou plus. Considérait-il vraiment Rhewan comme son ami ? Il s'était senti obligé de l'aider plus tôt, qu'importe s'il avait pris des risques, il ne se serait jamais permi de fuir. Mais d'un autre côté il était heureux de ne pas être allé jusqu'à devoir tuer les trois hommes.

La respiration du marchand commençait à se faire difficile, sa vie était peut-être entre les mains du jeune homme dont l'endurance était mise à rude épreuve et cela rendait Primevil anxieux. Heureusement, ils se retrouvèrent vite à l'entrée du village, celui-ci étant très petit et plutôt calme, arriver en plein milieu de la nuit n'arrangeait pas les choses.

"Mon ami est blessé, il a besoin de soins !"  Cria-t-il, le destin de Rhewan dépendant désormais de la réactivité des habitants.

Le village ne montra aucun signe de vie, il hurla de nouveau, une seconde fois, puis une troisième et une quatrième fois, juqu'à ce que des personnes sortent de leur maison pour voir ce qu'il se passait. Un homme arriva en courant, les cheveux en pétard et en tenue pour dormir.

"-Faites voir ! Faites voir !" L'homme décolla légèrement les bandages imbibés de sang des entailles du marchand, inconscient, puis d'un air à la fois amical et empressé repris "Je peux l'aider, mais il va falloir faire ça vite, emmenez-le par là !"

Une heure durant, l'étranger s'attela à soigner le marchand avec l'aide de Primevil qui observait tout ses faits et gestes. Il se servait d'objets étranges, mais avait l'air de savoir ce qu'il faisait, et était le seul à pouvoir le soigner dorénavant. Tout ce que pouvait faire Primevil c'était l'aider, et c'est donc ce qu'il fit du mieux qu'il le pût. "Il est sauvé mais il a besoin de repos" Dit l'inconnu, soulagé  "laissez-le dormir, dans deux jours il sera remis sur pieds."

"-Si ça ne vous ennuie pas, je préfère rester là pour la nuit, on ne sait jamais" lui répondit-t-il.

L'inconnu lui proposa gentiment de dormir dans une autre pièce de la maison mais il refusa, l'homme le laissa donc au chevet du marchand et retourna se coucher. Primevil se sentait quelques peu responsable, il était convaincu qu'il aurait dû mieux agir durant l'affrontement, cela aurait évité que Rhewan soit blessé.. Et le cheval ne serait peut-être pas parti avec la caravane.

Dès lors qu'il pensa au cheval, Primevil se leva de sa chaise et malgré la fatigue, retourna à l'endroit où il avait été attaqué. Les deux voleurs n'étaient plus là. Il savait que ce n'était pas une bonne idée, mais il lui fallait retrouver le cheval, il chercha donc les empreintes de la caravane au sol et les suivit, appréhendant la suite. Au bout de dix minutes, les voix de trois personnes le surprirent, apparemment, les bandits étaient tombés sur la cargaison avant lui et cela était loin d'être une bonne nouvelle.

Lentement, il contourna les trois individus qui discutaient, puis monta dicrètement à l'arrière de la caravane. Il dégaina son épée et après avoir pris une grande inspiration, sortit par l'avant et piqua rapidement l'arrière du cheval avec l'aide de sa lame, lequel partit au triple galop. Les trois hommes n'eurent pas le temps de réagir qu'ils se prirent la caravane de plein fouet, laissant à Primevil le temps de s'enfuir en direction du village.

Il avait encore le coeur qui battait à la chamade, au fond il adorait la sensation ressentie après avoir saisi son courage à deux mains et bravé les risques, cela lui donnait le sentiment d'accomplissement. Ce qu'il voulait était une vie faite de surprises, d'imprévus qui lui demanderaient sans cesse de se surprendre, de se surpasser. Une vie simple et monotone ne pourrait pas lui convenir, c'était l'aventure qu'il recherchait. Peut-être avait-il pris trop de risques en ramenant la caravane, certes, mais ces risques il avait voulu les prendre, il l'avait souhaité pour pouvoir à la fois aider Rhewan et être fier de lui-même. Il pu ainsi sur le chemin du retour profiter du vent frais qui venait caresser son visage, l'esprit apaisé, se sentant libre et léger. Il ne regrettait pas ce qu'il avait fait, et attacha le cheval à un arbre avant de retourner au chevet du marchand.

Primevil observait calmement le visage endormi de Rhewan, il remarqua qu'il avait l'air de sourire, et cela le fit sourire également.

"J'espère que tu vas vite t'en remettres." Dit-il doucement avant que le calme de la nuit ne se réinstalle. La fatigue le gagna rapidement, ses paupières se firent lourdes et se fermèrent petit à petit jusqu'à ce que le sommeil prenne le dessus, puis le fit s'endormir.

A son réveil, les deux soleils étaient déjà bien hauts dans le ciel. Il se leva de son siège, somnolant, puis s'étira; apparemment l'homme qui les avait aidés et hébergés s'était absenté. La confiance qu'il leur accordait pour leur laisser la demeure sans même les connaître étonna Primevil, il profita donc de son absence pour faire tranquillement le tour de la propriété. Celle-ci semblait être assez grande, pour un homme qui à première vue habitait seul. Rhewan était allongé dans le salon, aménagé pour soigner des personnes dans le besoin, et il y avait juste à côté une pièce assez désordonnée remplie de livres recouverts de poussières et de papiers. Primevil entra lentement dans la pièce sombre, tout ces documents le laissait penser que son hôte était un personnage important et il fut pris de curiosité. Lentement il traversa la pièce, avec un intérêt croissant.

"Tout ça a dû lui prendre un temps fou.." Se dit-il tandis qu'il faisait le tour de la salle. Certains objets avaient l'air d'avoir beaucoup de valeur, dont ce vase qui.. Qu'il venait de faire tomber. "Oups" se dit-il cette fois-ci, cachant les morceaux sous le bureau au centre de la pièce. "Il ne s'est rien passé, il n'y a jamais eu de vase" pensa-t-il finalement.

Il se releva et regarda un peu partout, jusqu'à ce que son regard se dirige vers une lettre en particulier. Elle semblait ne pas être achevée, mais l'écriture était très belle et très soignée.

« Cher ami, par la présente que voici que je tient à te faire part des découvertes auxquelles j'ai contribué. Depuis peu de temps je ne doute point que tu aies remarqué mon comportement, lequel se faisant plus étrange qu'habituellement; à vrai dire je te l'ai longuement caché, mais désormais tu dois être au courant, car j'ai besoin plus que jamais de ton aide. [...] »

A peine Primevil eut commencé à lire la lettre que le bruit de la porte du salon le fit sursauter, il abandonna sa lecture pour s'y rendre, supposant que le propriétaire de la maison était rentré.

"Oh.. Tu es levé." Lui dit l'homme, très calmement. Voyant d'où il venait, il fronça les sourcils et repris. "Que faisais-tu dans cette pièce ?"

"-Je n'y suis resté qu'un instant, je faisait le tour de la maison rien de plus. Pour le moment j'aimerai vous remercier d'avoir soigné mon ami." Repris Primevil, contournant la question.

"-Ce n'est rien, entre Thériantrophes on s'aide, ça me fait plaisir." Repris l'homme, prenant apparemment Primevil pour un Thériantrophe.

"-Euh, oui." Primevil voyait qu'il le confondait mais ne dit rien, il voulait éviter un malentendu mais également éviter de parler de son amnésie. Il pensa donc sage d'acquiser, quitte à se faire passer pour quelqu'un qu'il n'était pas. Il sourit et reprit "Je m'appelle Primevil, enchanté. Moi et Rhewan nous rendions à Mordun lorsque nous nous sommes faits attaqués par des bandits."

"-Les routes ne sont plus très sûres ces temps-ci, vous avez eu de la chance d'avoir été proches du village." L'homme regardait son interlocuteur droit dans les yeux, ce qui ne le mettait pas à l'aise. "Mon nom est Senar, je suis un Thériantrophe ayant prêté allégeance à la Lame de Sang, enchanté." Il ne laissa pas Primevil reprendre, monopolisant la discussion "Sache que ton ami va bien, il se réveillera sûrement en soirée mais il ne doit pas faire d'efforts avant demain au minimum pour pouvoir se remettre efficacement de ses blessures, en attendant j'accepte de vous héberger." Après avoir dit ça, Senar se tourna en direction de Rhewan puis monta à l'étage, sans même prendre le temps d'écouter les remerciements de Primevil. Celui-ci se retrouva seul au milieu de la pièce, silencieux, et retourna s'installer sur son siège.

"-J'ai connu pire, crois-moi." Dit soudainement Rhewan, surprenant Primevil.

"-Tu ne devais pas te réveiller en soirée toi ?" Lui répondit-il, un peu pris au dépourvu.

"-Je suis plus résistant que tu ne le crois." Le marchand se leva, et commença à marcher non sans peine "Je me reposerai à Mordun, pour le moment il faut reprendre la route pendant qu'il fait jour, ne perdons pas plus de temps."

Primevil insista beaucoup pour qu'il se repose, mais il refusa sans cesse. Ils reprirent donc la route une nouvelle fois malgré les plaintes du jeune homme, espérant arriver à Mordun avant l'aube du jour suivant. Durant le trajet, Primevil préféra ne pas lui dire pour la caravane, il ne voulait pas l'inquiéter ou reçevoir une leçon de morale, et puis après tout, ce n'était pas pour que Rhewan ait une dette envers lui qu'il avait fait ça.

Le dernier jour de voyage fut le plus tranquille, les routes étaient plus faciles à suivre pour la caravane et aucun imprévu ne vint perturber le trajet. Primevil eut donc le loisir de pouvoir observer le paysage, chose qu'il aimait faire étant quelqu'un de très rêveur par nature. Il se demandait s'il trouverait des réponses à son amnésie à Mordun, il ne pouvait pas être sûr de ce qu'il se passerait, mais attendait beaucoup de la capitale.

Une fois arrivé aux portes de Mordun, les deux hommes descendirent de la caravane.

"C'est içi qu'on se sépare, merci pour tout ce que tu as fait mon ami, je ne l'oublierai pas." Rhewan donna à Primevil une bourse ainsi qu'un fourreau en cuir. "Tu peux garder l'épée, elle te servira" dit-il.

"-Merci à toi également, j'espère que nos chemins se croiseront de nouveau." Repris le jeune homme, le sourire aux lèvres. "Fais attention à tes blessures, surtout."

Rhewan remonta sur la caravane et laissa Primevil à l'entrée de la ville, lequel se dirigea à la première auberge qu'il vit pour passer la nuit. Le mois de Mars commencait déjà et le voilà livré à lui-même dans la grande capitale d'Ekalesias, peut-être aurait-il dû demander plus d'informations au marchand ?





Hrp


Ton nom:Alexis
Ton âge:16 ans  
Comment as-tu trouvé le forum? Via un classement Root-top, ils sont utiles n'est-ce pas ? :r
Combien de temps penses-tu consacrer au forum?Je passerai quotidiennement et posterai quand j'en aurait l'occasion, à savoir que j'aime prendre mon temps pour écrire un rp Smile
As-tu des commentaires: L'univers de Merak est très intéressant, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire son histoire aini que tout ce qui le concerne (magie, races, etc..).
Veux-tu un parrain/marraine? C'est la première fois que je m'inscrit à un forum RP donc je préfère en avoir un. Nordahl ne s'occupant que d'une allégeance spécifique et Noxya étant peut-être un peu trop éloignée de mon personnage, j'aimerai choisir Theophilus ou bien Elena, à l'un de vous deux d'accepter.
Quel est le code: Validé par Théo.





Dernière édition par Primevil Scalixe le Jeu 12 Mar - 13:34, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyozone.1fr1.net/
Seigneur Pirate
avatar
Messages : 308
Age : 27

MessageSujet: Re: Primevil Scalixe - [Validé]   Mer 4 Mar - 17:05

J'ai pas mal de temps disponible en ce moment, donc pas de problème pour le Parrainage ! Tu sais déjà où me trouver si besoin. Pense à nous prévenir lorsque ta fiche sera terminée Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 69

MessageSujet: Re: Primevil Scalixe - [Validé]   Jeu 12 Mar - 12:43

Je pense en avoir terminé, je suis prêt à entendre vos avis.

~Merci d'avoir lu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokyozone.1fr1.net/
Seigneur Pirate
avatar
Messages : 308
Age : 27

MessageSujet: Re: Primevil Scalixe - [Validé]   Jeu 12 Mar - 13:23

Pour ma part, je n'ai pas grand-chose à redire, ça me semble correct de mon coté. J'aime bien ta petite histoire, comme je te l'ai déjà dit auparavant, la fin est nettement mieux maintenant que tu l'as allongé un peu. Smile

Je te donne donc ma première validation, en attendant le validation définitive par un second membre du Staff.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vampire Originel
avatar
Messages : 112
Age : 67

MessageSujet: Re: Primevil Scalixe - [Validé]   Jeu 12 Mar - 19:48

Hello !

Je te donne la seconde validation. Dans l'ensemble j'ai bien aimé, c'est sympa et dynamique donc pas trop de soucis de ce côté-là. Attention toutefois à ton orthographe, tu fais quelques petites fautes qui sont un peu dommage (rien de grave, rassures-toi).

Donc c'est ok pour la fiche, un administrateur passera pour te mettre rang + groupe Wink
Penses à aller faire ton carnet de voyage avant de te lancer dans le monde du rp.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Primevil Scalixe - [Validé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Primevil Scalixe - [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Parrainages validés par le Conseil Constitutionnel
» La fusion! C'est validée par le CM aujourd'hui
» Pétition pour sauver les labos de proximité
» SMSL : le projet des salariés validé
» A Vous de Juger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Lunes de Merak :: L'Antre du joueurTitre :: Sanctuaire des JoueursTitre :: Présentation des Personnages :: Validés-